A propos de la minute de silence du 16 novembre 2015 APHG Lorraine

- [Télécharger l'article au format PDF]

Cher(e)s collègues,

La Rédaction vous fait part de ce message issu de la liste de diffusion interne de la Régionale de Lorraine de l’APHG et qui est susceptible d’intéresser tous nos collègues, à propos de la minute de silence qui sera observée ce lundi 16 novembre.

Ajout : le 15 novembre, nous publions en annexe de cet article, des ressources complémentaires, en ligne et mises à jour. La Rédaction.

Chers collègues,

Si vous hésitez sur la manière d’aborder la minute de silence de demain, le bureau de notre Régionale vous suggère de lire aux élèves deux réactions remarquables :

1) celle d’Angela Merkel prononcée à Berlin samedi : « Les personnes dont nous faisons le deuil ont été assassinées dans des cafés, des restaurants, dans une salle de concert, et encore en pleine rue. Ils voulaient vivre la vie de personnes libres dans une ville qui célèbre la vie et ils se sont heurtés à des assassins qui détestent, qui haïssent, cette vie en liberté. Cette attaque de la liberté ne vise pas uniquement Paris. Elle nous concerne tous et elle nous vise tous. [...] En tant que citoyens, nous allons apporter une réponse claire qui dit que nous vivons de l’amour du prochain, du plaisir à vivre ensemble. Nous croyons au droit de tout individu à chercher son bonheur, à vivre son bonheur, à respecter l’autre, et nous croyons à la tolérance. Nous savons que notre vie en liberté est plus forte que tout terrorisme. Apportons aux terroristes la réponse qui met en évidence nos valeurs, qui nous fait vivre nos valeurs, et qui nous fait renforcer ces valeurs pour toute l’Europe aujourd’hui plus que jamais ».

2) La lecture de ce texte pourrait être suivie par la lecture de la réaction très courte, mais essentielle, d’Hilary Clinton, candidate à la présidence américaine (samedi encore) : « Nous devons nous unir contre l’idéologie djihadiste radicale, mais nous ne sommes pas en guerre contre l’Islam ».

3) Les deux lectures pourraient se terminer par ces quelques mots de l’enseignant : « Ce qui s’est passé vendredi est une attaque contre notre liberté et contre notre diversité : Vive la France multicolore ! a écrit sur un carton déposé au pied de la statue de la liberté un Français anonyme (information France Info). Soyons unis pour la défendre ».

Bien à vous, chers collègues.

Franck Schwab
Président de la Régionale APHG de Lorraine

Note de la Rédaction et pour information afin de compléter les ressources ci-dessus :

L’Association des Professeurs d’Histoire et de Géographie (APHG) a adressé un questionnaire auprès des membres de ses Commissions nationales, des Régionales et des adhérents sur les réactions des élèves dans les classes, dans les établissements scolaires et les réponses des professeurs d’Histoire-Géographie après les attentats terroristes des 7-9 janvier 2015.

Notre association a souhaité rendre compte sur son site et dans la revue Historiens & Géographes de ces journées si particulières en livrant des témoignages bruts d’enseignants, anonymés, et une synthèse des réponses reçues. Voir ces documents en cliquant sur le lien suivant : http://www.aphg.fr/Enquete-de-l-APH...

Annexes : des propositions de ressources en ligne (15/11/2015)

Les services de la Rédaction via le Bureau APHG Lorraine - Tous droits réservés. 15/11/2015.