A quoi sert la commission Europe de l’APHG ? L’APHG en action

- [Télécharger l'article au format PDF]

Par les membres de la Commission Europe de l’APHG

La Commission Europe de l’Association des Professeurs d’Histoire et de Géographie (APHG) a été fondée afin de répondre à un double besoin.

D’une part, la multiplication des partenaires et des programmes européens obligeait notre association à disposer d’une tribune. Sa finalité était donc de traiter avec ces partenaires, mais aussi de participer aux programmes européens et d’en expliquer les enjeux aux collègues. D’autre part, l’Europe est devenue un objet historique et géographique dans nos programmes, comme le montrent encore les nouveaux programmes de Première. Enfin, elle est devenue aussi l’enjeu de structures spécifiques au sein de notre système éducatif avec les classes européennes. Elle est composée essentiellement d’enseignants de sections internationales ou de classes européennes, tant pour ces dernières dans les collèges que dans les lycées, elle n’en demeure pas moins ouverte à tous.

Les activités de la Commission sont plurielles : elle se réunit comme les autres Commissions trois fois par an. Elle s’est imposée comme un interlocuteur des différentes institutions et/ou associations européennes. Elle s’est ainsi en 2011 réunie à Strasbourg, et a entamé un partenariat avec le Conseil de l’Europe. En 2012, elle a chapeauté un concours européen, en association avec une fondation allemande, la Fondation Körber, destiné aux élèves de troisième et du lycée. La présidente de la Commission Europe est la représentante (officielle et élue) de l’APHG auprès d’Euroclio et d’Eurogéo associations de professeurs d’histoire à l’échelle continentale européenne. Elle dispose d’un relais dans la revue Historiens & Géographes. Son travail a été salué ainsi dans le numéro 402, en mai 2008, où deux de ses membres ont mis en forme toutes les conférences du colloque international de Genshagen (2007) sur la Guerre Froide, tout en proposant d’autres thématiques. [1]

Récemment ont été publiés un article sur les formations Conseil de l’Europe / Mémorial de la Shoah centrées sur les génocides du Vingtième siècle, un article sur Notre Europe, association fondée par Jacques Delors. Cette dernière, invitée de la dernière réunion, va dans le courant de l’année prochaine forger des outils pédagogiques gratuits, accessibles à tous les enseignants, sur la construction européenne. Une manifestation sous les auspices de Jacques Delors est aussi prévue, ouverte à tous les établissements de France et de Navarre. Elle a encadré la formation de professeurs francophones en Albanie, à plusieurs reprises.

Elle accueille régulièrement des personnalités (Daniel Henry responsable du manuel franco-allemand...), qui permettent ensuite de mener des activités dans les régionales (exemple de la régionale d’Aix-Marseille de l’APHG, avec un après-midi consacré au manuel franco-allemand). Elle a participé en 2014 au concours Eustory dans le cadre du centenaire de la Grande Guerre autour du thème suivant : « Les Européens sur les champs de batailles ». [2]

En 2015 avec la Régionale de Tours en partenariat avec la Régionale d’Île-de-France, un voyage d’étude à Bruxelles est prévu auprès des institutions européennes…

La Commission, digne fille de l’APHG, n’oublie pas d’émettre des critiques sur les programmes, sur les horaires etc., comme le montrent les différents rapports de la Commission, publiés dans la revue. Nous avons publié un certain nombre d’articles sur nos expériences pédagogiques mais aussi autour de comptes-rendus de livres ou de films… [3]

Les membres de la Commission Europe de l’APHG

Les services de la Rédaction - Tous droits réservés. 08/06/2015.

Illustration : La délégation de l’APHG devant le Château de Genshagen (Berlin) en février 2007, Régionale d’Aix-Marseille tous droits réservés. Source