A voir : les Chorégies d’Orange 2015 Extrait des compléments d’Historiens & Géographes n°430

- [Télécharger l'article au format PDF]

Par Philippe Gut [1]

Chorégies d’Orange 2015 : rien que du traditionnel ! [2]

Nonobstant les difficultés financières que connaissent les Chorégies d’Orange, leur directeur général, Raymond Duffaut, a mis sur pied deux spectacles qui certes ne sortent pas des sentiers battus mais sont susceptibles de satisfaire aux aspirations musicales du plus grand nombre ; qu’on en juge : on pourra applaudir à deux opéras des plus traditionnels toujours chaleureusement accueillis par le public éclectique du Théâtre antique arausien, Carmen de Bizet et Il Trovatore (Le Trouvère) de Verdi.

Ce qui fait le prix de ces production ce sont les distributions haut de gamme qui les accompagnent. Carmen sera incarnée par la splendide mezzo-soprano Kate Aldrich et Micaëla par la jolie soprano Inva Mula ; Don José sera campé par le somptueux ténor Jonas Kaufmann et Escamillo par le beau baryton Kyle Ketelsen ; auprès de ces protagonistes Hélène Guilmette (Frasquita) et Marie Karall (Mercédès) ainsi que Jean Teitgen (Zuniga) Olivier Grand (Le Dancaïre), Florian laconi (Le Remendado) et Armando Noguera (Morales) toutes et tous familiers du théâtre antique. L’Orchestre Philharmonique de Radio-France sera placé sous la houlette de son nouveau directeur musical, Mikko Franck qu’on ne présente plus ; chœurs de régions (Nice, Angers Nantes, Avignon) et Maîtrise des Bouches-du-Rhône également habitués d’Orange.

Chorégies d’Orange 2007 générale de Madame Butterfly - Wikimedia Commons

La mise en scène, les décors et les costumes seront signés Louis Désiré qui nous promet des surprises… (3 représentations sont prévues pour répondre aux attentes d’un public impatient : les 8, 11 et 14 juillet à 21h45). Quant au Trouvère, Raymond Duffaut en a confié la direction musicale à l’excellent chef Bertrand de Billy plus connu à l’étranger qu’en France (nul n’est prophète…) qui sera à la tête de l’Orchestre National de France ; la mise en scène sera de Charles Roubaud entouré de son équipe technique habituelle aux Chorégies dont il est un des fidèles les plus sûrs : Katia Duflot pour les costumes, Dominique Lebourges pour la scénographies assisté de son fils Camille pour les vidéos sous les lumières de Jacques Rouveyrollis. La belle soprano dramatique chinoise Hui He fera sa première apparition à Orange en Leonora et la mezzo-soprano québécoise Marie-Nicole Lemieux incarnera Azucena, Ludivine Gombert étant Inès. On ne s’étonnera pas de la présence très attendue de Roberto Alagna en Manrico, le superbe baryton George Petean chantant lui le Comte de Luna ; auprès d’eux Nicolas Testé (Ferrando), Julien Dran (Ruiz) et Bernard Imbert, nouveau venu (Un vecchio zingaro). Chœurs de régions (Avignon, Nice et Toulon) ; ceci les 1er et 4 août à 21h30.

Programme complété par un concert lyrique et deux concerts symphoniques. Le premier accueillera la grande soprano russe Ekaterina Siurina et le ténor maltais Joseph Calleja fort applaudi aux Chorégies ; tous deux dans un programme consacré à des airs d’opéras italiens du 19e siècle (Bellini, Donizetti, Verdi, Cilea, Puccini) et deux pages de Gounod extraites de Roméo et Juliette ; l’orchestre National de Lyon sera dirigé par Enrique Mazzola grand connaisseur de ce répertoire (7 juillet à 21h45). Le 10 juillet à 21h45, le maestro Myung Whun Chung retrouvera pour ce concert l’orchestre qu’il vient de confier à Mikko Franck, le Philharmonique de Radio-France à la tête duquel il a fait merveille ; on pourra entendre l’Ouverture du Carnaval Romain de Berlioz et la Symphonie avec orgue de Saint-Saëns et encore les Concertos pour piano et deux pianos et orchestre de Poulenc avec, en solistes, Martha Argerich et Nicholas Angelich que les Chorégies recevront pour la première fois ! Enfin Bertrand de Billy retrouvera le National de France dans un programme rutilant des plus classiques : l’ouverture d’Oberon de Weber ; le Concerto en sol pour piano de Ravel avec, pour la première fois, Cédric Tiberghien en soliste et la Symphonie du Nouveau Monde (3 août à 21h30).

Chorégies d’Orange 2013 : Générale de Un Ballo in Maschera - Alain Altinoglu

On se souviendra que le 19 juin, veille de la Fête de la Musique auront lieu les Musiques en Fête du Théâtre antique, retransmises en direct sur France 3 avec un somptueux panel artistique. Ne pas oublier le 11 juillet à 18h00, le désormais traditionnel Concert des Révélations classiques de l’Adami (instrumentales et vocales). Et, à marquer d’une pierre blanche, un bien beau récital de la basse française Nicolas Courjal dans un séduisant programme des plus varié mais exigeant vocalement (1er août à 18h00) ces deux concerts dans la Cour Saint-Louis à deux pas du Théâtre antique.

Philippe Gut

Voir en ligne : 7 juillet - 4 août 2015 - Les Chorégies d’Orange

Les services de la Rédaction d’Historiens & Géographes - Tous droits réservés. 16/06/2015.

Notes

[1Maître de conférences honoraire d’Histoire contemporaine à l’Université de Paris I (Panthéon-Sorbonne), membre de la Rédaction de la revue Historiens & Géographes (rubrique « Musique, CD et DVD lyriques »).

[27 juillet - 4 août 2015 - Les Chorégies d’Orange