Assassinat de Khaled Assaad, ex-directeur de Palmyre Communiqué de l’APHG

- [Télécharger l'article au format PDF]

L’APHG condamne l’assassinat par l’« Etat Islamique » de Khaled Assaad, ancien Directeur de la Cité antique de Palmyre.

L’A.P.H.G. condamne cet acte criminel et inqualifiable contre un homme qui a consacré toute sa vie à l’Histoire, à l’Archéologie de son pays et à un des plus prestigieux sites archéologiques Gréco-romains de la Syrie : le site de Palmyre à Tadmor.

Khaled Assaad est né à Tadmor, en 1932 en Syrie et y a vécu la plus grande partie de sa vie.

Diplômé d’Histoire de l’Université de Damas, il a été archéologue, historien, professeur, directeur des Antiquités et des Musées de Palmyre de 1963 à 2003, il a collaboré avec les plus grands spécialistes de l’Archéologie du monde entier.

Il a travaillé avec des missions archéologiques allemandes, américaines, françaises, polonaises, et suisses. Parmi ses découvertes on peut citer celles des cimetières anciens. En 2001 il trouve un trésor de 700 pièces d’argent datés du 7e siècle après J.C. avec les effigies des rois Sassanides Khosro 1er et Khosro II. En 2003, il découvre avec une équipe syro-polonaise une mosaïque du IIIe siècle après J.C, montrant la lutte entre un homme et un animal.

Le couronnement de son travail a été l’inscription de Palmyre sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO.

Mésopotamie, vers 2000 av. J.-C. Tablette en écriture cunéiforme portant un texte en langue sumérienne. Lettre d’une mère à son fils. Louvre-Lens Photo Brice Boussari / APHG

Père de 11 enfants, son fils Walid lui avait succédé à la tête des Musées de Palmyre. On ne sait pas s’il a été victime du même sort que son père.

Le 18 août 2015, Khaled Assaad est assassiné par l’État islamique. Khaled Assaad qui refusait de quitter la ville a été torturé pendant plusieurs semaines, décapité et sa dépouille a été suspendue à un mât dressé sur le site archéologique tout proche. Par ailleurs, les islamistes n’ont pas hésité à démolir les statues considérées par les fanatiques comme des figures d’idolâtrie.

Ceux-ci ont détruit la monumentale statue du Lion Al-Lat, l’un des symboles de la ville. Au moins deux mausolées ont été dynamités ainsi que temple de Baal et d’autres sanctuaires. Les partisans de Daech pillent sans vergogne les antiquités pour alimenter des circuits qui les revendent à de riches collectionneurs.

L’Association des Professeurs d’Histoire et de Géographie attachée à l’enseignement de l’Histoire et à la transmission des valeurs universelles, démocratiques, humaines de liberté, de fraternité, de tolérance, condamne les actes de barbarie et d’assassinats commis contre les professeurs, historiens et les archéologues garants de biens universels.

Elle condamne les actes de vandalisme et de destruction des monuments historiques, de sculptures, patrimoines de l’Humanité. Elle adresse à la famille de Khaled Assaad ses vives condoléances et son entier soutien.

Le secrétariat général de l’APHG
Claude RUIZ, Hubert TISON

Paris, le 15 septembre 2015.

Les services de la Rédaction - Tous droits réservés. 20/09/2015.

Illustration en une : source