Colloque Diplomates et Europe médiane le 11 septembre 2015 à l’Institut d’études slaves

- [Télécharger l'article au format PDF]

Colloque international Diplomates français en Europe médiane au XXe siècle : cultures, savoirs et circulations.
Vendredi 11 septembre 2015 à l’Institut d’études slaves, 9 rue Michelet 75006 Paris.

Dans le cadre du projet sur « la construction des savoirs français sur l’Europe médiane » qui s’articule sur l’axe 2 de l’UMR IRICE et le Labex « Écrire une histoire nouvelle de l’Europe », axe 3, il s’agit d’approfondir la connaissance des différents médiateurs et des lieux de médiation qui ont permis de connaître, d’évaluer et de définir des politiques à l’égard de cette région de l’Europe. Un précédent colloque (printemps 2014) avait été consacré aux militaires, des guerres balkaniques aux conflits au sein de l’ex-Yougoslavie. Il nous a semblé nécessaire de compléter cette enquête par une journée de travail consacrée aux diplomates : deux types de savoirs complémentaires, avec des préoccupations différentes, voire divergentes, et parfois des tensions qui ont tenu tant aux formations qu’aux objectifs des deux administrations dont ils dépendaient.

On distinguera quatre périodes : l’entre-deux-guerres au cours duquel les diplomates sont les relais de la puissance française qui se manifeste par un « impérialisme du pauvre » (Georges-Henri Soutou), mais n’en reste pas moins prestigieuse et fait encore illusion ; la Deuxième Guerre mondiale où la diplomatie se divise entre fidèles au régime pétainiste et ralliés à la France libre ; l’après-guerre où les diplomates occidentaux se trouvent dans une situation qui relève plus souvent de l’observation que de l’action, à quelques périodes près ; enfin l’après 1989 où le jeu s’ouvre et où la France retrouve sa latitude, mais cette fois en forte concurrence avec ses partenaires occidentaux.

Il s’agira donc d’explorer ici cette variété, par des biais multiples, en faisant appel à
des historiens français et étrangers, mais aussi à des diplomates, qui permettront de mettre en perspective leur expérience centre-européenne par rapport à celle de leurs prédécesseurs, mais aussi par rapport à leurs pays de résidence et à leurs propres trajectoires au sein de l’appareil diplomatique. Il s’agira notamment de voir le niveau d’implication de l’ensemble des diplomates concernés et leur rôle dans la formation de savoirs nouveaux, qu’ils soient limités dans un premier temps à leur administration ou qu’ils soient amenés à se « disséminer » dans la société à travers leur action publique, leurs publications, leur participation à la vie associative… Il s’agira enfin de considérer dans certains cas la perception qu’ont eue de ces diplomates les autorités de leurs pays de résidence.

Colloque tenu dans la cadre de l’axe 3 du labex EHNE, avec le concours de l’UMR Sorbonne IRICE et du Centre d’histoire de l’Europe centrale contemporaine (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), avec le label du GDR Connaissance de l’Europe médiane (CNRS).

Programme

Vendredi matin 9 h 30 – 13 h
Présidence : Maurice Vaïsse (professeur émérite à l’IEP de Paris) - Antoine Marès (professeur à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Introduction
9 h 45 – 10 h 15

  • Catherine Horel(directrice de recherche CNRS/UMR IRICE), Louis de Vienne, diplomate magyarophile
    10 h 15 – 10 h 45
  • Isabelle Davion (MCF Université Paris-Sorbonne), Jules Laroche : l’Europe de Versailles au prisme du terrain centre-oriental.

10 h 45 - 11 h : Discussion
11 h – 11h 15 : Pause

11h 15 – 11 h 45

  • Yves Beauvois (docteur en histoire, chef du bureau de la formation professionnelle continue au ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche), Témoigner, durer, (re)composer : la diplomatie dans les publications de l’ambassadeur Léon Noël (1945-1984).
    11 h 45 – 12 h 15
  • Stanislav Sretenović (chercheur à l’Institut national d’histoire contemporaine, Belgrade), Les diplomates français et les Slaves du Sud dans l’entre-deux-guerres, 1918-1940.
    12 h 15 – 12 h 45 : Discussion
    Buffet déjeuner

Vendredi après-midi, 14 h – 18 h 30
Présidence : Laurence Badel (professeur à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
14 h – 14 h 30

  • Catherine Nicault (professeur émérite de l’Université de Reims), Spitzmuller, Truelle et Morand en Roumanie pendant la Seconde Guerre mondiale
    14 h 30 – 15 h
  • Irina Gridan (MCF, Inalco), Quel rôle pour les diplomates français à Bucarest au temps de la désatellisation ? L’exemple de Pierre Bouffanais.

15 h – 15 h 15 : discussion
15 h 15 – 15 h 30 : pause

15 h 30 – 16 h

  • Gusztáv Kecskés (directeur de recherche à l’Institut d’histoire de l’Académie des sciences, Budapest), Le développement de l’image de l’Europe centrale et orientale au sein de Quai d’Orsay après 1956
    16 h - 16 h 30
  • Gergely Fejérdy (MCF à l’Université catholique Pázmány Péter, Budapest), Jean Paul-Boncour à Bucarest et à Budapest
    16 h 30 – 16 h 45 : discussion

16 h 45 – 18 h 30
Table ronde sur le rôle des ambassadeurs en poste en Europe médiane après 1989, animée par Antoine Marès avec les ambassadeurs Benoît d’Aboville (République tchèque et Pologne), Chantal de Ghaisne de Bourmont (Estonie et Slovénie), Jean Guéguinou (Tchécoslovaquie), François Nicoullaud (Hongrie), Philippe de Suremain (Ukraine).

Les services de la Rédaction - Tous droits réservés. 06/09/2015.