Colloque Max Lejeune (1909-1995) Les 24 et 25 novembre 2015 à Abbeville et Amiens (Somme)

- [Télécharger l'article au format PDF]

Le Centre d’histoire des sociétés de l’UPJV organise, avec le soutien du Comité d’Histoire Parlementaire et Politique, un colloque consacré à la carrière politique locale et nationale de Max Lejeune. Ce colloque aura lieu les 24-25 novembre 2015 à l’occasion du vingtième anniversaire de la disparition de cette importante personnalité politique.

Qui est Max Lejeune ?

Max Lejeune fut député puis sénateur de la Somme près de 60 ans, président du Conseil général de la Somme de 1945 à 1988 et maire d’Abbeville de 1947 à 1989. Il participa à de nombreux gouvernements de la Quatrième République. Dans celui du général de Gaulle, de juin 1958 à janvier 1959, il fut ministre du Sahara. Max Lejeune mena l’essentiel de sa carrière politique au sein du parti socialiste avant d’en être exclu au début des années 1970 puis de rejoindre l’UDF.

Il a considérablement marqué la vie locale de la Somme, en réalisant la reconstruction d’Abbeville après la Seconde Guerre mondiale puis en dirigeant le département.
Alors que les historiens disposent maintenant de ses archives déposées à Amiens, les organisateurs ont estimé le moment venu de consacrer un colloque scientifique à cette personnalité emblématique.

Plusieurs témoins de la carrière de Max Lejeune viendront témoigner à l’occasion de ce colloque, qui fera, ensuite, l’objet d’une publication.

Programme scientifique du colloque

Première journée, à Abbeville : l’homme et l’élu local

Maison du Patrimoine. Chapelle de l’ancien Carmel (36, rue des Capucins – Abbeville)
Le colloque commencera à 9h45. Entrée libre.

  • Accueil de Nicolas Dumont, maire d’Abbeville
    Accueil de Philippe Nivet, directeur du Centre d’histoire de l’UPJV
  • David Bellamy (UPJV)
    Introduction : la mémoire de Max Lejeune
  • Jean-Marc Binot (biographe de Max Lejeune)
    Max Lejeune dans la Seconde Guerre mondiale
  • Antoine Fournier (Master 2 UPJV)
    Max Lejeune, maire d’Abbeville (1947-1989)
  • Léo Noyer-Duplaix et Romain Zechser (Patrimoine, Abbeville)
    Max Lejeune et la reconstruction d’Abbeville
  • Rémi Lefebvre (Lille-2)
    Un notable à travers les transformations nationales du socialisme municipal
  • Philippe Roger (Lille-3)
    Max Lejeune, président du Conseil général de la Somme (1947-1988)
  • Thibault Tellier (Lille-3)
    Max Lejeune et la décentralisation

Deuxième journée, à Amiens : l’homme politique national

Salle Max-Lejeune du Conseil départemental de la Somme (Hôtel des Feuillants, 53, rue de la République – Amiens).
La journée commencera à 9h15. Entrée libre.

  • Julien Cahon (ESPE/UPJV)
    Max Lejeune, le député (1946-1977)
  • Noëlline Castagnez (Orléans)
    Max Lejeune de la défaite de 1940 à la guerre d’Algérie ; une certaine idée de la guerre juste.
  • Philippe Vial (SHD-Paris-1) et Thomas Vaisset (SHD)
    Max Lejeune, secrétaire d’État aux forces armées sous la Quatrième République
  • Pierre Belmin (Paris-7)
    Max Lejeune et l’Algérie
  • Arnaud Dupin (Pau)
    Max Lejeune et la SFIO de 1962 à 1972
  • Anne-Laure Ollivier (CHPP)
    Max Lejeune et François Mitterrand
  • Julien Frétel (Paris-1) et Marie-Pierre Wynards (UPJV doctorante)
    Max Lejeune rallie la majorité giscardienne
  • Fabien Conord (Clermont-Ferrand-2)
    Max Lejeune, le sénateur (1977-1995)
  • Conclusions : Gérard Grunberg (Sciences-Po)

Renseignements

David Bellamy, directeur du département d’histoire de l’UPJV
david.bellamy@u-picardie.fr

Les services de la Rédaction - Tous droits réservés. 24/09/2015.