Concours national de la Résistance et de la Déportation 2014-2015 Les ressources pédagogiques Eduscol

- [Télécharger l'article au format PDF]

L’énoncé du thème 2014–2015 : « La libération des camps nazis, le retour des déportés et la découverte de l’univers concentrationnaire ».

L’Association des Professeurs d’Histoire et de Géographie (APHG) est associée au concours depuis sa création en 1961.

Elle appelle ses adhérents à s’investir au sein de chaque académie et des jurys départementaux. La revue Historiens et Géographes, largement diffusée chez les professeurs d’histoire et de géographie publie des articles sur le thème choisi - auquel l’APHG est associée - et le palmarès des lauréats nationaux. D’autre part, l’APHG organise avec l’Inspection générale d’Histoire et de Géographie tous les ans aux « Rendez-vous de l’Histoire » à Blois une table ronde sur le thème du Concours. [1]

Texte de référence : Concours national de la Résistance et de la Déportation - année 2014-2015
Bulletin officiel n° 19 du 8 mai 2014
NOR : MENE1410145N
note de service n° 2014-062 du 29-4-2014
MENESR - DGESCO B3-4

Message de Madame Najat Vallaud-Belkacem, Ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche aux enseignants, 2 décembre 2014 via liste professionnelle des enseignants des collèges et lycées.

"Madame, Monsieur,

Il y a plus d’un demi-siècle, le 12 mai 1961, le ministre de l’éducation nationale Lucien Paye, ancien des Forces françaises libres, créait le Concours national de la Résistance et de la Déportation.

Seize ans après la fin de la seconde guerre mondiale, il souhaitait que les élèves comprennent mieux « le combat livré pour que les jeunes Français puissent vivre libres et fraternellement unis dans la patrie retrouvée ».

Pendant des années, en lien avec ce concours, de nombreux anciens résistants et anciens déportés sont intervenus dans les écoles, faisant partager aux élèves la mémoire de leur engagement lors ces événements tragiques, conscients de transmettre un héritage précieux aux jeunes générations.

Aujourd’hui, les témoins du conflit sont de moins en moins nombreux. Mais le Concours national de la Résistance et de la Déportation est toujours là. Grâce à l’implication des équipes éducatives, il rassemble à chaque session entre trente et quarante mille élèves de collège et de lycée autour d’un thème annuel qui peut être traité individuellement ou collectivement.

A la croisée de l’Histoire et de la mémoire, ce concours, mis en œuvre dans les établissements scolaires avec le soutien du ministère de la défense et avec la participation, notamment, des associations et des fondations mémorielles ainsi que du Conseil supérieur de l’audiovisuel, est l’occasion pour les élèves de réfléchir à la dimension civique des événements passés tout en approfondissant leurs connaissances historiques.

Dans le cadre du 70e anniversaire des combats de la Résistance, de la libération du territoire et de la victoire sur la barbarie nazie, je vous invite à encourager les élèves à participer à ce concours qui, pour sa session 2014-2015, porte sur « la libération des camps nazis, le retour des déportés et la découverte du système concentrationnaire ».

Vous trouverez tous les renseignements utiles sur le Concours national de la Résistance et de la Déportation sur le portail éduscol, à l’adresse suivante : http://eduscol.education.fr/cnrd
Pour plus d’informations sur l’organisation de ce concours dans votre département, je vous engage à contacter votre direction des services départementaux de l’éducation nationale.

Très cordialement.

Najat Vallaud-Belkacem
Ministre de l’éducation nationale,
de l’enseignement supérieur et de la recherche"

Liens institutionnels

Notes

[1Bruno Benoit, Le rôle de l’APHG dans l’organisation du Concours National de la Résistance et de la Déportation (CNRD), site internet de l’APHG, ici :