Derniers jours. Exposition EROS Hugo Maison Victor Hugo - Paris

- [Télécharger l'article au format PDF]

Jusqu’au 21 février - EROS HUGO - Entre pudeur & excès.

Il ne reste que quelques jours pour découvrir l’exposition Eros Hugo. Victor Hugo est à la fois pudeur et excès. Pudeur quand il glorifie, de Cosette à Déa, des amours idylliques, « purs » et presque « chastes ». Pudeur quand il réserve à des publications posthumes les poèmes très sensuels écrits pour ses grands amours que furent Juliette Drouet, Léonie Biard et Blanche Lanvin. Pudeur également quand il s’interdit toute intrusion du côté de l’érotisme, fût-il littéraire, alors que le siècle tout autour de lui y verse abondamment.

L’exposition se propose de suivre chronologiquement cette double face dans sa vie et son œuvre depuis la sensualité chatoyante des Orientales, la violence des passions dans les drames jusqu’aux transpositions mythologiques des grands textes.

Autour des œuvres de Hugo, seront présentées des sculptures de Pradier, de Rodin, des peintures de Böcklin, Cabanel, Chassériau, Corot, Courbet, des dessins et gravures de Boulanger, Delacroix, Devéria, Ingres, Gavarni, Guys, Rops, des photos de Félix Moulin, de Vallou de Villeneuve...

En quelques occasions, de brèves et suggestives évocations de l’érotisme au 19e siècle permettront de comprendre, a contrario, combien Hugo ne s’est jamais placé sur ce terrain-là. Une large sélection de textes de Hugo, pour la plupart très peu connus, seront donnés à lire et à entendre tout au long de l’exposition.

En savoir + en téléchargeant le dossier de presse.

Site internet

© Les services de la Rédaction d’Historiens & Géographes, 07/02/2016. Tous droits réservés.