Disparition de Jacques Bethemont, Ancien Président APHG Lyon Communiqué de l’APHG et de la revue « Historiens & Géographes »

- [Télécharger l'article au format PDF]

Nous faisons part avec tristesse du décès de notre collègue Jacques Bethemont survenu le 15 avril dernier. Jacques Bethemont, Professeur honoraire de l’université Jean-Monnet de Saint-Étienne a fondé et dirigé l’Institut de géographie rhodanienne basé à Lyon. Géographe, il avait été Président de la Régionale de l’APHG de l’Académie de Lyon. Ses obsèques auront lieu à Chomérac (Ardèche) le vendredi 21 avril 2017 à 14 h 30 au temple et à 16 h au cimetière.

A sa famille, l’Association des Professeurs d’Histoire et de Géographie (APHG) exprime toute sa sympathie et son soutien".

Pour le Secrétariat général de l’APHG,
Hubert Tison

Paris, le mercredi 19 avril 2017.

Nous publions ci-après le témoignage, émouvant, d’une des anciennes étudiantes.

Hommage à Jacques Bethemont d’une des ses anciennes étudiantes

"De Jacques Bethemont, j’ai été étudiante ; il nous préparait dans la bonne humeur au commentaire de carte et nous initiait aux joies des sorties ; je me souviens, en particulier, de la toute première, avec une épreuve obligatoire : le franchissement des barbelés de clôture par le dessus. On ne s’ennuyait guère avec lui ! Je l’ai retrouvé dans le cadre de la Régionale, comme animateur d’excursions, puis président de 1978 à 1984 ; il a assuré la liaison entre le Bureau et l’Université pendant de nombreuses années. Il était aussi le mari de Jacqueline, ma collègue au lycée Jean-Perrin ; je garde très vif le souvenir de l’enterrement à Chomérac d’une de leurs filles, décédée d’une leucémie à 14 ans, dont le cercueil fut porté par Jacques et des membres de la famille dans une dignité qui ajoutait au caractère poignant de la cérémonie.

Les travaux de Jacques, sur l’eau en général et sur le Rhône en particulier, ne sont plus à présenter. Ce grand géographe avait des méthodes pédagogiques peu classiques mais efficaces. L’Homme, qui aimait les pirouettes humoristiques, était, en fait très sensible. Véritable figure, atypique, Jacques Bethemont a marqué une génération d’étudiants et de collègues lyonnais ou stéphanois.

Il a rejoint Jacqueline à laquelle il était très attaché. Tous deux partageaient une Foi que Jacques aimait qualifier lui-même de parpaillote. Son décès à la veille de Pâques sonne comme un appel à l’Espérance".

Marie-Claude Dumont-Cavallo.

© Les services de la Rédaction d’Historiens & Géographes, 20/04/2017. Tous droits réservés.

Illustration en « une » : source