Exposition Lucien Clergue au Grand Palais Jusqu’au 15 février 2016

- [Télécharger l'article au format PDF]

Ouverture : mercredi de 10h à 22h
Autres jours de 10h à 20h, fermé le mardi

Lucien Clergue (1934-2014), photographe, est connu comme le fondateur avec Michel Tournier du Festival international de photographie des Rencontres d’Arles qui a lieu chaque été et a un succès mondial. Amoureux des plages de la Méditerranée, de la Camargue, il photographie en plan rapproché, en noir et blanc, avec ombres et lumières sur les plages les corps de femmes dénudés aux formes généreuses surgissant des vagues avec une joie et une « fraîcheur » de vivre. Il supprime les visages et donne ainsi au corps une valeur universelle. Son succès est bâti aussi sur les livres qu’il publia sur les poèmes d’Eluard et de Saint John Perse et sur le contexte de libération sexuelle du mitan du XXe siècle.

Lucien Clergue, grand ami de Picasso jusqu’ à la mort du peintre en 1973, partageait avec lui son amour de la tauromachie. Il photographia les corridas d’Arles, de Nîmes, de Béziers, de Séville, de Madrid etc. Il filme l’agonie du taureau au ras du sol piqué par le toréador. Il célèbre le taureau, roi de l’arène qui est l’égal du torero. Le drame du taureau (1965) remporta le Prix Lumière en 1966 et avait été sélectionné pour le Festival de Cannes en 1968. Sa projection fut interrompu par les événements de 1968 sur la Croisette. C’est le premier photographe à être élu à l’Académie des Beaux Arts de l’Institut de France en 2008. Il en fut le Président en 2013. Un photographe majeur de notre temps.

En savoir + en consultant le site internet du Grand Palais ici

Les services culturels de la revue Historiens et Géographes -12 janvier 2016 –Tous droits réservés.