Histoire-Géographie Terminales Sections européennes Compte-rendu de la rédaction

- [Télécharger l'article au format PDF]

Par Ann-Laure Liéval. [1]

Histoire-Géographie Terminales Sections européennes par Eric Freycenet, éditions Ellipses, 2016. Édition bilingue français-anglais, 32 fiches pour réussir, 160 pages, 15 €.

Voici un nouvel ouvrage consacré à la DNL, Discipline Non linguistique, en classe de Terminales, plus précisément la DNL Histoire Géographie en langue anglaise. Ces ouvrages sont peu nombreux, et pour cause, car il s’agit de relever la gageure de s’attaquer à un programme qui n’est pas national, mais académique et d’une épreuve dont les modalités varient...

Il s’adresse à la fois aux élèves de Terminales et aux enseignants de DNL, et se pré-sente sous la forme d’une série de fiches pratiques.

Une première partie présente la DNL, l’épreuve orale, le système d’évaluation, l’intérêt de présenter cette option au baccalauréat. Puis vient la présentation du cours de DNL, présentation très classique sous forme de cours magistral ou dialogué avec prise de notes, « à la française » donc, et les conseils donnés au candidat pour travailler cette discipline efficacement, conseils valables pour toutes les matières d’ailleurs. Sont ensuite présentés les principaux thèmes d’étude avec des fiches en anglais sur des thèmes transversaux aux académies : la mondialisation en fonctionnement, les Etats-Unis et en monde depuis 1945, New York une ville mondiale, Londres une ville mondiale, Le Royaume-Uni et la construction européenne depuis 1948. Ceci constitue la partie la plus charnue et la plus intéressante de l’ouvrage, utile à la fois pour les élèves comme support rédigé en anglais avec le vocabulaire spécifique, mais aussi pour tout enseignant de DNL qui pourra s’appuyer dessus ponctuellement.

La quatrième partie concerne la première partie de l’épreuve, soit l’analyse de document mais là les choses se corsent puisque l’ouvrage évoque la possibilité d’un seul document, ou de documents audiovisuels, ce qui ne se pratique pas dans toutes les académies, la norme étant un corpus de deux documents de nature différente. Les conseils prodigués au candidat pour cette partie de l’épreuve sont néanmoins pertinents.

En revanche la présentation de la deuxième partie de l’épreuve laisse sceptique, puis qu’encore une fois, elle n’est pas pratiquée ainsi dans toutes les académies : l’auteur évoque le choix de thèmes personnels par le candidat alors que l’entretien est en général mené par les questions du professeur de langue à ce stade de l’oral. Ces thèmes seraient à préparer en amont par le candidat, ce qui surprend car non seulement cela implique un travail supplémentaire pour l’élève de Terminale déjà bien occupé et moyennement investi dans cette discipline, mais qui surprend également dans le cadre d’une épreuve qui vise à tester la spontanéité du candidat et sa capacité à développer des réponses.

Enfin, la dernière partie propose quelques exemples d’analyses de document corrigés en anglais, qui peuvent en effet servir de modèle et rassurer l’élève, souvent démuni face à une simple consigne (guideline).

Cet ouvrage propose donc des fiches intéressantes pour les enseignants et élèves de DNL, mais qu’il faudra regarder avec précaution selon l’académie d’exercice, car les modalités annoncées ne s’appliquent pas telles quelles sur tout le territoire. Il est bon de rappeler qu’il n’existe pas d’annales de DNL nationales, et que les programmes sont fixés dans chaque académie par les inspecteurs, d’où la difficulté de composer un guide pratique sur le sujet.

Voir en ligne

© Ann-Laure Liéval, professeure de DNL dans l’académie de Lille, Responsable de la Commission nationale « Europe » de l’APHG. Les services de la Rédaction d’Historiens & Géographes - Tous droits réservés.

Notes

[1Professeure de DNL dans l’académie de Lille, Responsable de la Commission nationale « Europe » de l’APHG.