Hommage à Louis Monestier (1919-2016) Communiqué de l’APHG et d’Historiens & Géographes

- [Télécharger l'article au format PDF]

Nous avons appris le décès, avec tristesse, de notre plus vieil adhérent, le 10 avril 2016, à l’âge de quatre-vingt dix-sept ans. Louis Monestier était un fidèle adhérent de l’Association des Professeurs d’Histoire et de Géographie (APHG), abonné de la revue Historiens & Géographes, et correspondait avec la rédaction de la revue sur des points d’histoire.

Ses obsèques ont été célébrées le 14 avril en l’église Saint-Pierre-de Prades (Pyrénées-Orientales).

Agrégé d’Histoire-Géographie, Louis Monestier s’intéressa à la chose publique et fut maire de Prades pendant 18 ans, de 1959 à 1977. Il améliora l’éclairage public, fut à l’origine de la création de la piscine municipale, du lycée Charles-Renouvier, où il exerça comme professeur d’Histoire et de Géographie.

Sportif accompli, il multiplia les courses à vélo, les randonnées en montagne. Passionné de cinéma, il créa le premier ciné-club de Prades et fut à l’origine du premier Festival de cinéma de Prades, qui soixante après, concourt au rayonnement de la ville. Mélomane, il assura la pérennisation du Festival Pablo Casals, quand celui-ci se retira à Porto Rico et lui donna ainsi une audience internationale. Louis Monestier écrivit son premier roman en 1949 et devient le rédacteur de la revue France de 1978 à 1992.

A sa famille, son épouse Simone et ses quatre enfants, l’APHG nationale et ses Régionales de Languedoc-Roussillon et de Midi-Pyrénées expriment tout leur soutien et leur vive sympathie.

Le Secrétariat général de l’APHG

Paris, le 25 avril 2016.

L’article du journal « L’Indépendant », 26 avril 2016 : ici

© Les services de la Rédaction d’Historiens & Géographes - Tous droits réservés. 26/04/2016.

Illustration  : En 2010, Louis Monestier aux côtés de son épouse, Simone, de Michel Lethiec, un ami très proche de la famille et de Sandra Mascré, lors d’une inauguration d’une exposition photographique pour les 60 ans de Musique de chambre. Photos D.R. © « L’Indépendant », source