Industrie, énergie, territoires : déprises et innovations Journée de formation continue APHG Lyon

- [Télécharger l'article au format PDF]

via site APHG Lyon, lien
APHG Régionale de Lyon - site internet de la Régionale - Tous droits réservés.

Jeudi 23 Janvier 2014, 9h-17h

Auditorium Malraux, Université Jean Moulin - Lyon 3
Manufacture des Tabacs, 18 rue Rollet 69008 LYON

Organisation et pilotage scientifique de la journée :
M. Romain GARCIER (ENS Lyon), M. Samuel DEPRAZ (Université Lyon 3)

La journée de formation 2014 de l’APHG – Régionale de Lyon, organisée en coopération avec l’Inspection académique du Rhône et l’université Lyon 3, visait à éclairer simultanément deux dimensions des programmes qui posent question dans l’actualité et méritent, à ce titre, quelques mises au point scientifiques.

Il s’agit, d’une part, de la place de l’industrie dans les territoires dans le contexte du décrochage productif récent de la France et, d’autre part, du rôle des énergies dans les territoires, elles aussi soumises à des logiques de désindustrialisation – par exemple pour la pétrochimie – et au débat sur la transition énergétique. Il s’agissait donc de s’interroger sur les héritages, les effacements de ces deux types d’activités structurantes pour les territoires, avec les conséquences socio-économiques que cela implique, mais aussi de questionner les pistes qui arment les stratégies économiques actuelles et animent le débat politique : comment atteindre la sobriété énergétique ? Quelle place pour le nucléaire ? Comment piloter l’innovation et soutenir la compétitivité des territoires ?

Devant un auditorium fourni, des spécialistes universitaires venus parfois de loin ont accepté de venir répondre à quelques-unes de ces interrogations par des exposés à la fois théoriques et appliqués, grâce à des études de cas conclusives qui peuvent utilement trouver place dans une séquence de cours. On renverra bien entendu à leurs publications pour compléter les propos de la journée.

Mme Bernadette MERENNE (Université de Liège) – « Les territoires face à la transition énergétique : des opportunités mais aussi des contraintes »
Un exposé nécessaire sur une notion qui fait l’actualité et s’impose dans les programmes liés au développement durable. Il s’ouvre sur la définition des termes-clefs (transition énergétique, composition du bouquet ou mix français, sobriété/efficacité, etc.) et comporte de nombreuses données chiffrées pour mieux cerner le débat. Il envisage ensuite les traductions spatiales concrètes de l’impératif d’adaptation au contexte du changement climatique dans le cadre des politiques d’aménagement du territoire : que peut-on faire, quelles mesures sont privilégiées en France ? Le cas de la région Rhône-Alpes est enfin proposé en guise d’application pédagogique.

M. Romain GARCIER (ENS de Lyon) – « Construire et déconstruire les centrales nucléaires : infrastructures énergétiques et territoires »
Le débat sur l’énergie nucléaire est ici replacé dans un double contexte : géographique, en montrant les divergences internationales quant à l’usage de cette source d’énergie, et historique, avec l’exigence nouvelle de responsabilité et de comparabilité du secteur dans le débat sur la transition énergétique. Qui plus est, les effets économiques sur les territoires se réduisent, malgré une acceptation sociale paradoxalement positive des implantations à l’échelon local. Une étude de cas centrée sur l’ancien site de Superphénix permet d’illustrer concrètement ces résultats et prouve une forme de normalisation et d’effacement de l’héritage nucléaire.

M. Simon EDELBLUTTE (Université de Lorraine) – « Reconversion industrielle ou redéploiement territorial ? L’exemple de Thaon-les-Vosges, ancienne ville-usine textile vosgienne »
Une étude de cas très utile pour l’enseignement des espaces productifs, centrée sur l’évolution d’un système productif hérité du paternalisme industriel dans le domaine du textile lorrain. La ville-usine de Thaon-les-Vosges est abordée de manière diachronique avec une forte attention à la période post-industrielle, avec le cycle de deuil puis de réaction par l’innovation locale. L’étude est particulièrement bien appuyée par des documents visuels (photographies, cartographie) sur l’évolution de la morphologie urbaine et permet d’envisager la portée et les limites des nouvelles activités motrices locales.

M. François BOST (Université de Reims Champagne-Ardenne) – « Le territoire français à l’épreuve de la désindustrialisation »
L’exposé de François Bost vise à rendre explicite la notion de désindustrialisation en France, en s’appuyant sur une analyse croisée des données macro-économiques les plus récentes. Les faiblesses évidentes sont listées (effondrement de la part de l’industrie manufacturière, déficit commercial chronique, manque de PME et d’une production moyen-haut de gamme), et le facteur explicatif des délocalisations minoré, en raison du déversement de l’industrie vers le tertiaire (externalisation) et des gains de productivité du secteur. Il se conclut sur les conditions d’une ré-industrialisation de la France sous des formes rénovées.

M. Antoine GRANDCLEMENT (Université Aix-Marseille) – « Pôles de compétitivité : les systèmes productifs au défi des réseaux d’innovation »
Cette dernière présentation a cherché à replacer la politique des pôles de compétitivité dans le cadre du questionnement sur la désindustrialisation et du décrochage productif français. Elle évalue la qualité de la réponse apportée à travers une géographie critique des pôles (répartition, budgets, réseaux produits, mais aussi retombées économiques mesurables). La notion de « saupoudrage » des aides est ainsi nuancée, tandis que certains pôles ont été abandonnés. L’examen de la région PACA permet ensuite de montrer la nature profondément réticulaire, plus que locale, de ces pôles – malgré des superpositions peu lisibles entre soutiens nationaux et régionaux.

Quelques ressources bibliographiques liées aux intervenants :

Ballerini Daniel, Alazard-Toux Nathalie (2011), Les biocarburants, ed. Technip.

Bost F. (2011), « Désindustrialisation et délocalisations : les mots et les choses », in Bulletin de l’Association des Géographes Français, n° thématique : « Le territoire français à l’épreuve de la désindustrialisation et des délocalisations », 2011/2, p. 112-124.

Bost F. (2014), Les mutations des systèmes productifs en France. Paris : Editions SEDES (à paraître).

DATAR (2009), Les pôles de compétitivité, coll. « Territoires en mouvement », et idem (2004), Entreprises et développement économique local (en ligne).
Edelblutte S. (2009), Paysages et territoires de l’industrie en Europe : héritages et renouveaux, Paris : Ellipses

Edelblutte S. (2004-2005), « Existe-t-il un paysage de l’innovation et de la haute technologie industrielles ? Réflexion à partir de l’exemple de l’agglomération nancéienne », Cahiers Nantais, n°62-63, p. 15-26.

Favennec J-P. (2009), Géopolitique de l’énergie : besoins, ressources, échanges mondiaux, Paris : ed. Technip (éditeur de l’IFPEN).

Garcier R. (2009), ‘The nuclear ‘renaissance’ and the geography of the uranium fuel cycle’, Geography, 93/4, pp. 198-206.

Garcier R. (2012), « One cycle to bind them all ? Geographies of nuclearity in the uranium fuel cycle », pp. 76-97 in Catherine Alexander and Joshua Reno (dir.), Recyling Economies : global transformations of materials, values and social relations, London : Zed Books.

Grandclément A. (2012), « Pôle de compétitivité et développement durable : des réseaux d’innovation sectoriels aux logiques territoriales », in Boutillier S. et al. (dir.), L’innovation verte : de la théorie aux bonnes pratiques, Peter Lang, Bruxelles, 2012, p. 273-292.

Grandclément A. (2009), « District industriel et identité des entreprises », L’Espace géographique, n° 2009/2, p. 97-109

Mérenne-Schoumaker B. (2002), La localisation des industries, enjeux et dynamiques, Rennes : PUR coll. « Didact Géographie »

Mérenne-Schoumaker B. (2011) Géographie de l’énergie, acteurs, lieux et enjeux, Paris : Belin (nlle édition)

Rojey A. (2008), Énergie & climat, Réussir la transition énergétique, Paris : ed. Technip (éditeur de l’IFPEN).

Scandella J-S. (2008), Les pôles, réseaux d’excellence et d’innovation : enquête sur les pôles de compétitivité, Paris : Autrement.

ANNEXE : rappel de la place de ces thématiques dans les programmes de géographie

Sixième

Question au choix
Ce temps est laissé au professeur pour développer un des thèmes du programme ou pour répondre aux questions que l’actualité peut susciter de la part des élèves

Cinquième

Thème 5 - La question de l’énergie
Une étude de cas au choix : les enjeux des hydrocarbures

  • de la Russie ;
  • du Moyen-Orient.
    L’étude de cas est mise en perspective en abordant la question des réserves, de la production et des exportations mondiales d’hydrocarbures ainsi que leur poids dans les économies. Décrire les enjeux énergétiques des hydrocarbures en Russie ou Moyen-Orient
    Localiser et situer :
  • les principaux pays consommateurs d’énergie
  • les principaux pays producteurs d’énergie fossile
    Expliquer le lien entre croissance des besoins en énergie et croissance économique

Quatrième

Des échanges à la dimension du monde
Thèmes liés à l’ensemble du programme (Thème 1 : espaces majeurs de production et d’échange, thème 4 : entreprises transnationales, thème 5 : lieux de commandement)
Questions sur la mondialisation
Thème 2 : La mondialisation et ses contestations : les effets économiques, sociaux, environnementaux, culturels de la mondialisation font l’objet de débats contradictoires. Choix d’un débat à enjeu spatial fort, au choix.

Troisième

L’évolution du système de production et ses conséquences sociales (histoire contemporaine)
On étudie, dans un contexte de croissance en longue durée, les mutations technologiques du système de production et l’évolution de l’entreprise, du capitalisme familial au capitalisme financier. On en met en évidence les principales conséquences : évolution de la structure de la population active et migrations de travail.
L’étude est conduite à partir de l’exemple d’une entreprise et de son évolution depuis le début du XXe siècle.
Les espaces productifs
Trois études de cas à l’échelle locale : un espace de production à dominante industrielle ou énergétique. Chaque étude de cas débouche sur une mise en perspective à l’échelle nationale et intègre les problématiques du développement durable.

Seconde

L’enjeu énergétique

  • Besoin en énergie et gestion des ressources.
  • Impacts environnementaux et tensions géopolitiques.
  • Quels choix énergétiques pour l’avenir ?

Première

Les dynamiques des espaces productifs dans la mondialisation

  • Un territoire de l’innovation (étude de cas)
  • Les espaces de production agricole en lien avec les marchés européens et mondiaux
  • Dynamiques de localisation des activités et Mondialisation
    Croissance et mondialisation
  • La croissance économique et ses différentes phases depuis 1850
  • Les économies-monde successives (britannique, américaine, multipolaire)

Terminale (S, ici)

Croissance économique et mondialisation au XXe siècle
Croissance et mondialisation ?
La croissance économique et ses différentes phases depuis 1850

APHG Régionale de Lyon - Tous droits réservés.