L’Oise en guerre (octobre 1914 – mars 1917) Colloque - Clermont (Oise), 30 septembre – 1er octobre 2016

- [Télécharger l'article au format PDF]

Ce colloque, organisé par un collectif de sociétés historiques de l’Oise, s’inscrit dans le cadre des commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale. Il fait suite au colloque « Entrer en guerre en 1914 dans l’Oise » soutenu par la Mission centenaire.

Projet scientifique

D’octobre 1914 à mars 1917, le département de l’Oise se trouva divisé en deux parties par une ligne de front stabilisée s’étendant de Crapeaumesnil à Autrêches. Durant trente mois, les armées françaises et allemandes s’affrontèrent dans une guerre de position marquée par de vaines offensives, des bombardements incessants, une surenchère technologique (gaz, tanks, aviation…) qui détruisit les villages du front et installa de puissantes organisations défensives. Durant trente mois, la population civile demeurée dans le nord-est du département vécut sous le régime de l’occupant allemand tandis que le reste de la population de l’Oise était intégrée dans une zone des armées soumise à des règles de circulation.

L’objet de ce colloque est d’évoquer cette période de guerre de position durant laquelle, côté français ou côté allemand, les civils et les militaires ont du apprendre à vivre autrement. Il propose, par le biais d’étude de cas et de comparaisons, d’évoquer les particularités du département, ses permanences et ses mutations à la fois dans le court terme (la vie quotidienne) et dans le long terme (mode de vie). Sept thématiques ont ainsi été élaborées pour aborder sous différents aspects le thème titre.

Appel à communication : Les thématiques de l’Oise en guerre

Axe 1. Aspects militaires

L’aviation, les tanks, les transmissions, les fortifications, la vie des soldats, la circulation des troupes, les gares, les conférences internationales, la défense passive, la vie des civils en zone occupée

Axe 2. Aspects politiques

La vie municipale, la vie départementale, la vie gouvernementale et l’Oise

Axe 3. Aspects économiques

L’agriculture, les usines, les ouvriers, les pénuries, les grèves

Axe 4. Aspects sanitaires

Les hôpitaux, les ambulances, les maladies, les blessures, les morts, les soins

Axe 5. Aspects culturels

Le cinéma, le théâtre, les manifestations, la littérature, la presse, les expositions, les cérémonies, la musique

Axe 6. Aspects éducatifs

Les écoles, les élèves, l’enseignement, les lieux d’éducation

Axe 7. Aspects sociaux et comportementaux

La religion, le deuil, la place des femmes, les enfants, les vieillards, les évacués, les prisonniers, les mutilés et estropiés.

Sur ces questions et toutes les autres qui pourront être suggérées autour de ces thématiques dans l’Oise, nous faisons appel aux sociétés historiques et savantes du département comme à tous les historiens intéressés, pour proposer des communications originales susceptibles de renouveler nos connaissances et d’apporter des éclairages sur les réalités et les enjeux de cette période.

Comité d’organisation pour le centenaire de la Première guerre mondiale dans l’Oise

  • Jacques Bernet, président de la Société d’Histoire moderne et contemporaine de Compiègne.
  • Jean-Yves Bonnard, président de la Société Historique et archéologique de Noyon, Directeur du CANOPE de l’Oise (Beauvais)
  • Eric Dancoisne, président de la Société d’Histoire et d’Archéologie du Valois
  • Guy Isambart, trésorier de la Société Archéologique et Historique de Clermont
  • Philippe Lamps, responsable d’édition des Cahiers de Chantilly et du département d’histoire locale du Centre culturel de Chantilly
  • Philippe Nivet, Professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Picardie Jules Verne (Amiens)
  • Clotilde Romet, directrice des Archives départementales de l’Oise (Beauvais)
  • Françoise Rosenzweig, historienne, docteur en histoire (Beauvais)
  • Philippe Papet, historien, docteur en histoire, Société Historique et Archéologique de Senlis

Date du colloque
30 septembre – 1er octobre 2016
Lieu du colloque
Clermont, salle Pommery
Forme des propositions de communication
Texte de 2 000 à 3000 signes

Les communications orales en langue française auront une durée de 20 minutes et seront suivies des questions de la salle.
Date limite de soumission des propositions de communications : 1er février 2016.

Contact
Canopé de l’Oise, 22 avenue Victor-Hugo – 60000 Beauvais

Les services de la Rédaction - Tous droits réservés. 03/09/2015.