La Lettre de la Régionale APHG Grenoble (janvier 2016) Programme des activités

- [Télécharger l'article au format PDF]

Chers amis,

Voici la Lettre de la Régionale [de Grenoble] n° 2 (30 pages, 3600 Ko).

Déjà fleurissent la primevère et le forsythia. Cette Lettre de Nouvel An vous est portée par une hirondelle déboussolée, perturbée dans sa migration par le réchauffement climatique. Quoi qu’il en soit elle porte sur ses ailes nos vœux les meilleurs pour 2016 … et l’humour de nos jeunes collégiens (p. 2).

Un tournant historique ?

2015 vient de se terminer. Un millésime qui restera probablement marqué par les événements souvent tragiques qui ont touché notre pays et de nombreux autres. Terrorisme, guerres au Moyen Orient, flux migratoires, crise économique, dette grecque, euroscepticisme, libre échange mondialisé, progression inexorable du chômage en France, replis nationalistes, tentations électorales extrêmes et interrogations liées sur les valeurs fondatrices de nos démocraties, sur les libertés, la sécurité, les solidarités nationales ou mondiales, etc… Il appartiendra aux chercheurs de dire si 2015, avec les mesures prises (ou annoncée) pour lutter contre le terrorisme, contre les désordres économiques et financiers, contre le dérèglement climatique, constitue ou non un tournant historique.

Fig.1. Collège de Coublevie - les élèves de 5e 3 ont illustré la COP 21 sur le tableau numérique.
Fig.2. Collège de Coublevie - les élèves de 5e 3 ont illustré la COP 21 sur le tableau numérique.

Histoire-géographie-enseignement moral et civique.

Pour ce qui concerne nos disciplines, nous devrons rester vigilants en 2016 face aux mutations qui touchent notre métier. Certaines de nos revendications ont été entendues (programmes du collège revus en maintenant la chronologie, en supprimant les modules « optionnels » si controversés) ; d’autres sont néanmoins restées sans effet. Aussi, comme le rappelle Bruno Benoit dans son éditorial (p. 3), la réforme du collège (le principal chantier actuel), telle qu’elle est actuellement imposée [1], ne peut bénéficier du soutien de l’APHG. L’APHG n’est pas seule à le dire. Une réforme aussi ambitieuse (et souhaitable) ne devrait se faire en refusant, depuis l’automne 2015, tout dialogue avec les professionnels et leurs organisations représentatives (syndicales ou disciplinaires), sans entendre et prendre en considération leurs réserves et leurs inquiétudes … ni avoir 2017 pour seul horizon. « Le calendrier de l’École n’est pas celui des échéances électorales. Notre République a besoin d’une École apaisée qui avance, réfléchit, se construit et évolue dans la sérénité » [2] Pour que cette réforme réussisse, elle ne doit pas être un traumatisme et imposée sans ménagement à ceux qui devront l’appliquer. Continuons à en demander la progressivité (pas en une seule année ce qui est peu réaliste) et à exiger l’appui d’une véritable et sérieuse formation continue qui nous enseigne des solutions (contrairement à celle qui nous est actuellement dispensée, curieusement attentiste des nôtres).

Poursuivons en 2016 nos combats avec ténacité. Nous espérons être le plus nombreux possible pour les mener, et bénéficier du soutien du plus grand nombre d’entre vous. Il nous faudra, en 2016-2017, renouveler nos instances académiques. Nous compterons sur votre engagement avec nous en vous portant candidats au Bureau de la Régionale (ou proposer une liste différente).

Mais d’ici là, nous vous souhaitons d’abord une bonne année 2016 et formons le vœu qu’elle soit pour vous synonyme de joie, de bonheur, d’enrichissements professionnel et culturel.

Nous vous donnons rendez-vous dès mercredi 20 janvier 2016, pour un moment convivial, au M.R.D.I., à Grenoble (voir notre programme d’activités p. 14).

Bonne lecture et à bientôt.

Les co-présidents
P. FOUCRAS, P. GUYON, C. MAZIOU

© L’APHG-Grenoble

Télécharger la Lettre de la Régionale de Grenoble ci-dessous.

La Lettre de la Régionale APHG Grenoble (janvier 2016)

© Les services de la Rédaction - Tous droits réservés. 04/01/2016.

Notes

[1Notamment dans les académies de Toulouse et de Grenoble : cf. la lettre du 10 décembre de la rectrice de Grenoble aux chefs d’établissements affichée brièvement dans les salles des profs des collèges : www.vousnousils.fr/2015/12/17/refor...

[2Voir la lettre ouverte à la ministre du Syndicat des Inspecteurs d’Académie (accessible sur ce blog d’enseignants de lettres classiques) : www.arretetonchar.fr/wpcontent/uplo....