La guerre et la foi, de la mort à la mémoire, 1914 - années 1930 Compte-rendu de la rédaction / Grande Guerre

- [Télécharger l'article au format PDF]

Annette Becker, La guerre et la foi, de la mort à la mémoire, 1914 - années 1930 – Deuxième édition revue et augmentée, Armand Colin, 2015, 207 pages.

« Ce livre se place, comme l’écrit son auteur à la croisée des deux champs historiographiques, celui du fait religieux et celui de la Grande Guerre ». La mort reste insupportable et marque les individus et les familles. Aussi, la guerre s’inscrit dans la suite du XIXe siècle, marqué par une déchristianisation et par des retours de ferveurs pour le Sacré Cœur de Jésus ou la Vierge.

La guerre que décrit Annette Becker est faite de souffrances et de prières. Les sources viennent des écrits, des correspondances des militants de la foi, mais aussi des ex-voto de familles plus modestes. Catholiques, juifs, protestants connaissent une mobilisation pour la foi en la patrie, en la victoire, réactivée par la foi en Dieu, parfois peu orthodoxe, qui a fait croire à un réveil religieux.

Ce livre se présente comme un triptyque : la mort dans le sacrifice, le désir de consolation devant les horreurs de la guerre et la mémoire de l’épreuve. « L’obsession de la commémoration se traduit par un nouveau paysage physique et mental où cérémonies devant les monuments aux morts, ossuaires et vitraux du souvenir permettent d’exorciser le vide de la génération perdue. La foi fut recherche de sens dans le désastre de la guerre ».

A lire pour tenter d’appréhender la croyance, part intime de l’être.

Voir en ligne sur le site de l’éditeur

© Hubert Tison - Tous droits réservés. 8 mai 2016.

© Les services de la Rédaction d’Historiens & Géographes, 04/08/2016. Tous droits réservés.