Le CTHS en action... Présentation Institut rattaché à l’École nationale des chartes

- [Télécharger l'article au format PDF]

Par Christophe Marion. [1]

Fondé en 1834 par le ministre de l’Instruction publique François Guizot, rattaché à l’École nationale des chartes, membre de l’université de rang mondial Paris Sciences et Lettres, le Comité des Travaux Historiques et Scientifiques est une institution unique dans le paysage de la recherche française. Il est à la tête d’un réseau composé de plus de 3 000 sociétés savantes, avec lesquelles il échange à l’occasion de son Congrès annuel ou dans le cadre de projets de recherche numériques, collaboratifs et ambitieux. Il fédère des scientifiques membres de prestigieuses institutions, des érudits locaux, des jeunes chercheurs et joue ainsi un rôle fondamental dans la construction et la transmission des savoirs. [2]

Son organisation

Le Comité se compose de 255 membres titulaires, français et étrangers, tous adhérents de sociétés savantes nationales et locales, élus au sein de neuf sections représentant de nombreuses disciplines scientifiques :

  • Préhistoire et protohistoire
  • Histoire et archéologie des civilisations antiques
  • Histoire et philologie des civilisations médiévales
  • Archéologie et histoire de l’art des civilisations médiévales et modernes
  • Histoire du monde moderne, de la Révolution française et des révolutions
  • Histoire contemporaine et du temps présent
  • Anthropologie sociale, ethnologie et langues régionales
  • Sciences, histoire des sciences et des techniques et archéologie industrielle
  • Sciences géographiques et environnement.

Le président, élu pour trois ans, préside la commission centrale (à la fois conseil d’administration et conseil scientifique), composée de représentants de chaque section, et le bureau. Deux commissions complètent cette organisation : l’une choisit les manuscrits à publier sur proposition des sections et établit le programme de publication ; l’autre organise le Congrès et en publie les actes.

À côté du président, le délégué général, assisté de collaborateurs, assure la gestion, le secrétariat du bureau et de la commission centrale, la mise en œuvre des publications et l’organisation du congrès annuel.

Ses missions statutaires

Le CTHS favorise le développement des activités d’associations historiques et scientifiques à travers le territoire national et coordonne leurs actions. Aujourd’hui, elles réunissent plus de 700 000 membres (nombre triplé en vingt ans).
Accessible en ligne depuis 2005, le Comité met à jour l’Annuaire des sociétés savantes de France dans lequel sont recensées toutes les coordonnées de chaque association avec leurs publications récentes. Il publie depuis 1995 un Bulletin de liaison des sociétés savantes, téléchargeable gratuitement (lien). Par ailleurs, il organise des journées d’étude et de formation pour les responsables de ces structures.

Le Congrès

Chaque année, le Congrès du CTHS, organisé en liaison étroite avec les associations savantes, les universités et les collectivités territoriales, rassemble près de mille participants et intervenants venus de toute l’Europe. Lieu de rencontre et d’échange unique dans le paysage de la recherche française, il rassemble des spécialistes issus des nombreuses disciplines regroupées au sein de ses neuf sections. Il accueille également des jeunes chercheurs (dont c’est parfois la première intervention publique), des conservateurs du patrimoine et des bibliothèques ainsi que des érudits locaux. La confrontation des regards, des expériences et des approches méthodologiques explique la singularité du Congrès du CTHS.

Congrès du CTHS à Paris du 23 au 26 avril 2018 : des événements seront ouverts gratuitement au public (sur inscription) dont la table ronde animée par l’APHG et la revue Historiens & Géographes : « Quelle place pour le récit dans la transmission des savoirs historiques ? ».

Consultez le programme en ligne

Les projets en cours avec l’APHG [3]

L’Association des Professeurs d’Histoire et de Géographie présentera une table ronde dans le cadre du Forum des sociétés savantes, le 26 avril 2018 sur le thème : « Quelle place pour le récit dans la transmission des savoirs historiques ? ». Elle soutient la conférence de notre collègue Alain Miossec (Ancien Recteur de l’Académie de Nantes, Géographe, universitaire) : « Géographie scolaire, géographie universitaire : deux mondes ? ». Elle signale que la revue Historiens & Géographes disposera d’un stand le jeudi 26 avril et que son Président national, Franck Collard animera la conférence : « Un savoir à transmettre avec précaution : la vénémologie dans l’Occident de la fin du Moyen Âge ». Enfin, l’APHG est heureuse d’annoncer en partenariat avec la Fondation des travaux historiques et scientifiques (créée à la suite du Conseil d’administration de l’Ecole des chartes le 13 décembre 2017 et abritée par l’Académie des sciences morales et politiques), le lancement d’un Prix destiné aux enseignants du secondaire porteurs d’un projet avec une société savante. [4]

Couverture et quatrième de couverture de la revue de l’APHG « Historiens & Géographes », n° 441, février 2018.

Les projets collectifs

Le CTHS conduit avec les associations savantes des projets de recherche numériques et collaboratifs :

Une base de données sur les savants français, La France savante (XVIIe-XXe siècle) : créé en 2006, ce dictionnaire prosopographique des membres des associations savantes regroupe aujourd’hui plus de 23 000 biographies de membres de 1 000 sociétés. Il recense leurs publications, manuscrits et collections scientifiques conservés. Librement accessible en ligne, (lien) c’est un instrument de référence incomparable pour les chercheurs de toutes disciplines.

Le Dictionnaire topographique de la France : entreprise éditoriale et scientifique commencée au XIXe siècle, le Dictionnaire vise à rassembler les noms de lieux anciens et modernes. Retraçant la géographie historique des éléments qui composent un département, chacun des trente-cinq volumes présente les toponymes avec la date à laquelle ils sont attestés, la source de cette datation et les variantes rencontrées. Depuis 2009, le Dictionnaire (http://cths.fr/dico-topo/) fait l’objet d’une réédition numérique, consultable sur le site Internet du CTHS. Cette base permettra à terme de disposer d’un fonds documentant l’ensemble du territoire français.

Publier la recherche

Le CTHS est un des éditeurs scientifiques les plus anciens. Qu’ils s’agissent de documents inédits, d’études monographiques, d’instruments de recherche ou d’actes de colloques, ses ouvrages constituent une bibliothèque de référence principalement en sciences humaines avec près de 1 500 titres au catalogue (dont environ 500 disponibles) et une trentaine de nouveautés chaque année. Cinq catalogues thématiques dans les domaines de l’anthropologie, l’histoire, l’histoire de l’art, la géographie et la préhistoire sont disponibles, et le catalogue général des éditions est consultable sur le site Internet du CTHS.

Les ouvrages sont diffusés en France par l’AFPUD, aux États-Unis et au Canada par La Canopée et dans les autres pays étrangers par Gallimard Export. Ils sont distribués par la SODIS et sont disponibles en librairie ainsi que sur le site Internet du CTHS (paiement sécurisé).

Les collections du CTHS

  • Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques
  • Archéologie et histoire de l’art
  • L’Art et l’Essai
  • CTHS Format
  • CTHS Géographie
  • CTHS Histoire
  • CTHS Sciences
  • Documents inédits sur l’histoire de France
  • Documents préhistoriques
  • La Librairie des cultures
  • Orientations et Méthodes
  • Le Regard de l’ethnologue.

Les coéditions

Le CTHS s’associe à des partenaires pour l’édition d’ouvrages spécifiques : sociétés savantes, presses universitaires, Réunion des musées nationaux, Institut national d’histoire de l’art, Muséum national d’histoire naturelle, etc.

Les éditions numériques

Depuis 2002, les actes du Congrès national des sociétés historiques et scientifiques sont publiés dans la collection électronique « Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques ». Ces recueils thématiques rassemblent des travaux issus des recherches associative et universitaire, dans tous les domaines des sciences humaines. Ils peuvent être téléchargés gratuitement. Plus de cent titres sont disponibles sur le site Internet du CTHS et une dizaine de nouveautés paraît chaque année.

Plus d’information :

Christophe Marion, délégué général

  • 110 rue de Grenelle – 75357 Paris cedex 07
  • www.cths.fr
  • Secretariat.general@cths.fr

Site internet du CTHS

© Christophe Marion délégué général du Comité des travaux historiques et scientifiques (CTHS) pour Historiens & Géographes n° 441 - Tous droits réservés. Février 2018.

Notes

[1Délégué général du Comité des travaux historiques et scientifiques. Institut rattaché à l’Ecole des chartes. 110, rue de Grenelle - 75357 Paris Cedex 07. www.cths.fr / Secretariat.general@cths.fr

[2Une version courte de cet article est publiée dans la revue Historiens & Géographes (n° 441, février 2018) : « Le 143e Congrès national des Sociétés historiques et scientifiques. Paris, 23-27 avril 2018 » par Christophe Marion et la participation de Marc Charbonnier, p. 26.

[3Par Marc Charbonnier, Secrétaire général adjoint de l’APHG, secrétaire adjoint de la Rédaction de la revue Historiens & Géographes. Professeur d’Histoire et de Géographie au Lycée Emmanuel Mounier (Châtenay-Malabry, 92).

[4A ce sujet, Maurice Hamon, Président du Comité des travaux historiques et scientifiques (CTHS), Christophe Marion, délégué général du CTHS, Ismaël Menault, Directeur général de l’École de Paris des métiers de la table, Jean-Robert Pitte, Secrétaire perpétuel de l’Académie des sciences morales et politiques et Franck Collard, Président national de l’Association des professeurs d’histoire et de géographie (APHG) ont le plaisir de vous signaler une conférence de presse suivie d’un déjeuner le 20 mars 2018, à 11 heures. En ligne sur le site de l’APHG NDLR.