Les Arabes, leur destin et le nôtre. Histoire d’une libération Compte-rendu de la rédaction

- [Télécharger l'article au format PDF]

Jean-Pierre Filiu, Les Arabes, leur destin et le nôtre. Histoire d’une libération. La Découverte, 2015, 262 pages, 14,50 euros.

Depuis plusieurs décennies, le Moyen et le Proche-Orient baignent dans un climat de violence et de fanatisme : le conflit israélo-palestinien, les guerres d’Irak et de Syrie, le développement du djihadisme international.

Jean-Pierre Filiu, Professeur à Sciences Po en histoire du Moyen-Orient contemporain, nous permet de mieux comprendre le monde arabe. L’auteur remonte à l’expédition de Bonaparte, en 1798, pour nous présenter une autre histoire des Arabes. Une histoire liée à l’Occident, à l’Europe et en particulier à la France, faite d’expéditions militaires et de colonisations brutales (conquête de l’Algérie). Les protectorats sur la Tunisie et le Maroc, les mandats de Syrie et du Liban... la République française a réduit les Algériens à n’être que des musulmans et non plus des Arabes, tournant le dos au projet de royaume arabe de Napoléon III. Au Moyen-Orient, la France protège les minorités chrétiennes à force de tractations diplomatiques, de soutien à des dictatures (Irak de Saddam Hussein) ou à des régimes obscurantistes (Arabie Saoudite), mas regorgeant de pétrole...

A côté de cette histoire connue, une autre histoire très méconnue ne doit pas être oubliée, une histoire d’émancipation intellectuelle, des « Lumières arabes » du XIXe siècle, mais aussi d’effervescence démocratique et de révoltes sociales. Tentatives pour se libérer du joug occidental et de l’oppression des despotes pour écrire sa propre histoire. Derrière « les convulsions du présent un nouveau monde arabe est en train de naître sous nos yeux ». N’oublions pas, nous dit Jean-Pierre Filiu, que ce sont les despotismes, les contre-révolutionnaires arabes, qui ont nourri et soutenu directement ou indirectement le monstre Daech, qui recrute d’ailleurs beaucoup en Occident. Que ces mêmes assassins créent un sentiment d’horreur et de sidération pour nous rendre aveugles et impuissants à comprendre ce mouvement des peuples vers la liberté.

Un livre solide, clair et convaincant à recommander pour toute étude sur le Moyen et le Proche-Orient. Ce livre a reçu le Prix Augustin Thierry aux Rendez-vous de l’Histoire de Blois (lauréat 2015).

Voir en ligne sur le site de l’éditeur

© Les services de la Rédaction d’Historiens & Géographes, 26/06/2016. Tous droits réservés.