Musée du quai Branly : lettre d’information octobre 2015

- [Télécharger l'article au format PDF]

L’ethnologie en fête

  • Jusqu’au dimanche 18/10/15 : EXPOSITION // TATOUEURS, TATOUÉS
  • Du mardi 27/10/15 au dimanche 31/01/16 : EXPOSITION // SEPIK, Arts de Papouasie-Nouvelle-Guinée
  • Du mardi 03/11/15 au dimanche 17/01/16 : EXPOSITION // ESTHÉTIQUES DE L’AMOUR, Sibérie extrême-orientale
  • Du mardi 03/11/15 au dimanche 17/01/16 : EXPOSITION // LE COMTE DES NUAGES, Masanao Abe face au mont Fuji
  • Jusqu’au lundi 15/02/16 : EXPOSITION HORS LES MURS // SCULPTURES MAORIES, au quai Branly*TOKYO (Japon)
  • Jusqu’au dimanche 22/11/15 : EXPOSITION // PHOTOQUAI, 5e Biennale des images du monde
  • Jusqu’au dimanche 17/01/16 : ACCROCHAGE // CE QUI CHANGE, CE QUI SE TRANSFORME, CE QUI RESTE. Les Résidences de Photoquai de 2012 à 2014
  • Mercredi 07/10/15 à 18h30 : UNIVERSITÉ POPULAIRE // L’ENFANCE – Enfance et création, par Pierre Péju, philosophe, romancier et essayiste
  • Samedi 10/10/15 à 16h et 17h : SALON DE LECTURE // AVENTURE D’UNE ŒUVRE DANS LE NOIR : Sculpture Tiki (îles Marquises) – Avec Nicolas Caraty, conférencier de l’association Percevoir
  • Dimanche 11/10/15 à 16h : SALON DE LECTURE // HISTOIRE ET ORGANOLOGIE DU RUBAB AFGHAN – Par Sylvain Roy, ethnomusicologue, Paris X, lauréat d’une bourse d’étude pour la documentation des collections 2013-2014
  • Dimanche 11/10/15 à 17h : CONCERT // SAHRA HALGAN TRIO – Chants du Somaliland
  • Mercredi 14/10/15 à 18h30 : UNIVERSITÉ POPULAIRE // DÉCALAGES : LES AUTRES ET NOUS. La culture érotique japonaise et française, par Agnès Giard, écrivain, et Catherine Millet, écrivain et critique d’art
  • Vendredi 16/10/15, 18h30 : UNIVERSITÉ POPULAIRE // GRAND TÉMOIN : Nathalie Loiseau, directrice de l’ENA
  • Samedi 17/10 à 18h et dimanche 18/10/15 à 17h : SPECTACLE // PROMENADE À LA FÊTE DES LANTERNES, Marionnettes à fils de Taïwan
  • Du Dimanche 18/10 au dimanche 25/10/15 : ÉVÉNEMENT // LES VACANCES DE LA TOUSSAINT « COLLECTIVE SPIRIT »
  • Jeudi 19/10/15 à 19h : SALON DE LECTURE // RENCONTRE AVEC LES COMMISSAIRES DE L’EXPOSITION SEPIK, Arts de Papouasie-Nouvelle-Guinée – Philippe Peltier, Markus Schindlbeck et Christian Kaufmann
  • Jeudi 22/10/15, à 18h : SALON DE LECTURE // LES VOIX DU CRÉPUSCULE – Une émission du pôle Sciences de Radio Campus Paris enregistrée en public
  • Mardi 27/10 et mercredi 28/10/15 : COLLOQUE INTERNATIONAL // LE SEPIK, la matérialité des sociétés du Sepik en 2015
  • Mardi 03/11 et mercredi 04/11/15 : COLLOQUE INTERNATIONAL // WORSHIP SOUNDSPACES – Perception sonore des lieux de cultes (dans différentes religions) par une approche multidisciplinaire anthropologique et acoustique
  • Du vendredi 06/11 au samedi 14/11 à 20h et dimanche 15/11/15 à 17h : SPECTACLE // WHITE SPIRIT – Transe soufie et street art
    > CRÉATION AU MUSÉE DU QUAI BRANLY

Plus d’infos ici.

Exposition : esthétiques de l’amour (Sibérie extrême-orientale)

  • Mardi 03/11/15 – Dimanche 17/01/16, mezzanine Est.
  • Il s’agit de la première grande exposition à valoriser la dimension esthétique exceptionnelle de l’art décoratif des peuples du bassin du fleuve Amour, de Sakhaline et de l’île d’Hokkaïdo. Fleurons des collections asiatiques du musée du quai Branly, les œuvres anciennes collectées dans ces régions lointaines à la fin du 19e siècle et au début du 20e siècle, relevant du domaine de l’interaction entre le monde des hommes, la nature sauvage et le monde des esprits, suscitent encore aujourd’hui une fascination particulière. Entre « œuvres design » et « haute couture », plus de 100 œuvres mystérieuses et fragiles révèlent le dialogue subtil que ces peuples de chasseurs pêcheurs entretiennent avec la nature. Ces œuvres présentées sont réunies dans une scénographie contemporaine sublimant les lignes, les couleurs, les textures d’un art décoratif sensuel et raffiné propre à inspirer les designers les plus contemporains.
  • En savoir plus.

Exposition : le comte des nuages (Masanao Abe face au mont Fuji)

  • Mardi 03/11/15 – Dimanche 17/01/16, atelier Martine Aublet.
  • Météorologue japonais de renom et passionné par la capture de l’image statique ou en mouvement, le comte Masanao Abe (1891 - 1966) a consacré 50 ans de sa vie à l’étude et à la photographie des corrélations entre les nuages et les courants atmosphériques sur le mont Fuji. Fondateur, en 1927, de l’observatoire Abe de recherche sur les nuages et courants atmosphériques, au pied du mont Fuji, il a laissé un héritage sans égal pour la photographie scientifique, qui impose de lui reconnaître aujourd’hui une place à part en tant que chercheur et inventeur de nouvelles techniques de l’image, aux côtés des Frères Lumière, de l’Américain Eadward Muybridge ou encore du Français Étienne-Jules Marey. Au-delà du caractère technique et scientifique, l’esthétique et la beauté des images du comte Abe sont aujourd’hui reconsidérées, à l’instar des photographies de nuages d’Alfred Stieglitz, comme une contribution à la photographie moderniste.
  • En savoir plus.

Arts vivants : white spirit (transe soufie et street art, Tunisie / Syrie)

  • Du vendredi 06/11 au samedi 14/11 à 20h, le dimanche 15/11/15 à 17h ; théâtre Claude Lévi-Strauss.
  • Dans la confrontation du sacré et du profane, de la musique et de l’art visuel, ce spectacle propose une expérience sensorielle et spirituelle forte. La quête du divin passe chez les soufis par la transe, la répétition du même motif chanté et dansé, qui exprime l’ardent désir de l’âme de retrouver sa source originelle. Shoof, street artist tunisien, perçoit la transe comme « une énergie pure qui vient du profond intérieur, qui ratisse large, qui s’étend sans fin, transporte tout sur son horizon, tel un point de lumière qui fuse pour communier avec le ciel ». L’artiste Shoof met à l’épreuve son art de la calligraphie dans une rencontre inédite avec l’Ensemble Al Nabolsy et les derviches tourneurs de Damas. Tout en donnant corps et traits aux textes sacrés chantés par l’ensemble syrien, Shoof inscrit son geste dans le respect du mouvement circulaire, universel et initié des derviches tourneurs, à la recherche d’une transe commune. Sur cette scène graffée, la voix céleste de Noureddine Khourchid s’élève dans le tournoiement de robes blanches calligraphiées de lettres en spirales… Cette rencontre inédite se veut une performance artistique spontanée et intuitive, hypnotique et harmonieuse. A l’issue d’une résidence de création de 8 jours, Shoof transforme le théâtre du musée en l’investissant de signes calligraphiques monochromes en cherchant à faire de son trait la trace écrite de la parole soufie continue.
  • En savoir plus.

Evènement : les vacances de la Toussaint (Ccollective spirit)

  • Dimanche 18/10 - Dimanche 25/10/15 ; en accès libre et gratuit dans la limite des places disponibles.
  • Pour les vacances de la Toussaint, place au collectif ! Ateliers en famille, rencontres avec les professionnels du musée et workshops avec des artistes sont autant d’occasions de revisiter, ensemble, la richesse des collections du musée. Au programme : des visites surprises permettent de découvrir autrement les œuvres d’Afrique, d’Asie, d’Océanie et des Amériques liées aux notions de réseau et de collectif ; des chorégraphes entraînent les visiteurs dans des visites dansées et collaboratives, inspirées des mouvements des œuvres ; les équipes scientifiques du musée présentent leur métier au public, révélant l’importance du travail en équipe pour la préservation du riche patrimoine dont le musée a la garde ; le street-artiste Gilbert Mazout crée une œuvre collective avec le public en s’inspirant des collections permanentes, etc. Lors d’une soirée BEFORE exceptionnelle, les visiteurs sont invités à explorer une autre facette de la notion de collectif, celle de la « famille » : look ou mode de vie, affinités spirituelles, créatives ou politiques, aspirations communes, nous avons tous une raison de faire partie d’un groupe. Un clin d’oeil à la biennale PHOTOQUAI « We Are Family ».
  • En savoir plus.

La vie au musée : acquisition d’un très rare masque Attié de Côte d’Ivoire

  • Le musée du quai Branly a récemment acquis, grâce à la société des Amis du musée du quai Branly, un rare masque attié en bois polychrome du 19e siècle. L’acquisition vient enrichir les collections du quai Branly et notamment la représentation et la diversité des arts de la Côte d’Ivoire. Ce masque unique a été collecté au début des années 1930 par un célèbre amateur de la première heure, forestier de profession, Roger Bédiat. Son esthétique très particulière et puissante offre un visage masculin sévère au nez prismatique, proche de celui des masques gouro-bete, avec un encadrement dentelé comme chez les baoulé-yohouré, et surtout des traces bien conservées d’un décor polychrome asymétrique rouge et blanc qui semble avoir caractérisé ces masques très rares.
  • En savoir plus.

Musée du quai Branly
37 quai Branly
75007 Paris
Tél. : 01 56 61 70 00
http://www.quaibranly.fr/

Les services de la Rédaction - Tous droits réservés. 08/10/2015.