Un des cinq périscopes au Monde au Mont St-Michel Communiqué de presse

- [Télécharger l'article au format PDF]

Le Périscope du Mont Saint-Michel est un des derniers Périscopes qui sont aujourd’hui au nombre de 5 dans le Monde : - France : Le Mont Saint-Michel (Musée Historique) - Portugal : Lisbonne (Château de SaintGeorges) - Cuba : La Havane (Vieille Ville) - Espagne : Cadix (Tour) - Ecosse : Edimbourg (Château).
http://www.merepoulard.com/ DR

Le Périscope du Mont Saint-Michel est un Périscope itinérant du 19e siècle utilisé à des fins de topographie et de création artistique pour des peintres de la région. Il fut acquis par les conservateurs du Musée historique grâce au mécénat de La Mère Poulard à cette époque. Lorsque le Musée historique fût transféré au pied de l’Abbaye dans le cadre du réaménagement général du Mont Saint-Michel décidé par l’architecte Edouard Corroyer qui entraîna la destruction de l’ancien Musée historique, on retrouva cette chambre noire portable dont on récupéra aussitôt le mécanisme pour construire dans le nouveau Musée historique qui bénéficiait d’un remarquable jardin suspendu une chambre noire en bois (littéralement : pièce noire jouant le rôle d’une longue vue).

Depuis cette pièce, nous pouvons désormais observer tranquillement, à nouveau et à leur insu, des touristes qui se promènent, l’architecture du village et de l’Abbaye ainsi que le rétablissement du caractère maritime.

La Mère Poulard et le périscope du Mont Saint-Michel : une histoire commune

Ce n’est pas par hasard que les travaux nécessaires à la sauvegarde du Périscope du Mont Saint-Michel se soient inscrits cette année parmi les priorités du mécénat de La Mère Poulard. Le mécénat de La Mère Poulard a consisté à mettre en oeœuvre les travaux nécessaires à la sauvegarde de cet instrument, devenu véritable curiosité historique, et à restituer ce Périscope au public dans un contexte paysager restauré à l’intérieur du jardin remarquable du Musée historique du Mont Saint-Michel.

En effet, à la fin du 19e siècle, l’architecte en chef des Monuments Historiques, Edouard Corroyer, à qui l’on doit la rénovation et la réhabilitation de l’Abbaye du Mont Saint-Michel, amena avec lui au Mont Saint-Michel Annette Poulard, sa jeune cuisinière, qu’il initia aux valeurs de la culture, du patrimoine et de l’architecture. La Mère Poulard en fit plus tard bon usage et mit sa générosité naturelle au service du Mont Saint-Michel en participant à la réhabilitation de certains bâtiments et ouvrages.

Il a été rapporté que « La Mère Poulard inculqua à Edouard Corroyer le goût du bon tandis qu’Edouard Corroyer inculqua à la Mère Poulard le goût du beau ». En 1888 Édouard Corroyer remercia La Mère Poulard pour ses talents culinaires et sa gentillesse naturelle en l’aidant à créer son Auberge qui deviendra célèbre dans le monde entier.

En savoir + en pièce jointe (communiqué de presse).

Message transmis par le service de presse.

© Les services de la Rédaction de l’APHG et d’Historiens & Géographes - Tous droits réservés. 03/08/2016.

Illustration en « une » : source