« Verdun, la guerre aérienne » (Musée de l’Air et de l’Espace) Dossier pédagogique de l’exposition

- [Télécharger l'article au format PDF]

PRÉSENTATION DE L’EXPOSITION « VERDUN : LA GUERRE AÉRIENNE ».

L’exposition « Verdun : la guerre aérienne » s’inscrit dans le cadre des commémorations de la Première Guerre mondiale qui connaissent, en 2016, un nouveau temps fort avec le centenaire des batailles de Verdun et de la Somme.

Musée national placé sous la tutelle du ministère de la Défense et dépositaire d’un patrimoine exceptionnel sur l’aéronautique pendant la Première Guerre mondiale, le musée de l’Air et de l’Espace s’associe aux commémorations de la Première Guerre mondiale en mettant en lumière un aspect méconnu de la bataille de Verdun : la guerre aérienne.

Le musée entend mettre en lumière l’importance de la bataille aérienne de Verdun, qui constitue une rupture dans l’histoire de l’aviation et du fait guerrier, deux flottes de combat s’affrontant pour la première fois de manière organisée pour s’assurer la maîtrise du ciel.

Au-delà de l’histoire de la bataille et de l’essor de la chasse, des aspects rarement abordés seront développés au sein du parcours, comme l’expérience combattante des aviateurs, mais aussi le sort des civils désormais soumis au risque des bombardements aériens, la place de la guerre aérienne dans la presse, ou encore la diversité sociale des combattants de la nouvelle arme. En diversifiant les angles d’approche (technique, militaire, industrielle, mais aussi culturelle, sociale et anthropologique), qui sont autant de manières de comprendre la bataille aérienne de Verdun, l’exposition voudrait montrer qu’il existe plusieurs façons de « penser la Grande Guerre ».

L’exposition réunira des témoignages majeurs de la bataille aérienne, qu’il s’agisse du premier avion spécifiquement conçu pour la chasse, de comptes rendus d’opérations émanant d’escadrilles célèbres, ou encore de tenues d’aviateurs. Jouets, cartes postales, journaux et revues illustrées témoigneront de la présence de l’aviation dans le quotidien des civils.

Cette exposition a été réalisée grâce à des prêts d’oeuvres exceptionnels provenant
d’institutions prestigieuses tels le musée national de la Voiture, le musée de la Grande Guerre, le musée de l’Armée, le musée Nissim de Camondo et le Service Historique de la Défense.

Site internet

© Les services de la Rédaction d’Historiens & Géographes, 12/10/2016. Tous droits réservés.