Comment expliquer l’Histoire aux enfants avec le numérique ? Le Mémorial de Caen - Communiqué de presse

- [Télécharger l'article au format PDF]

Comment expliquer l’Histoire aux enfants en utilisant le numérique ?

Le 5 janvier 2015, le Mémorial de Caen a créé sur Facebook un personnage virtuel appelé « Suzon ». L’objectif du musée est de raconter le quotidien d’une petite fille qui a vécu en France pendant la Seconde Guerre mondiale.
Cette expérience pédagogique a essentiellement pour but de faire apprendre l’histoire autrement en utilisant les ressources numériques (réseaux sociaux et site web). [1]

Suzon partage son journal intime plusieurs fois par semaine sur Facebook.

Aujourd’hui, Suzon a plus de 2 000 fans. Des écoles suivent son histoire, des parents et leurs enfants se connectent régulièrement et posent des questions.
Le journal de Suzon est désormais en ligne sur le site du Ministère de l’Éducation Nationale : http://eduscol.education.fr/histoir...

En complément de la page Facebook, un site web www.journal-suzon.fr est proposé aux élèves et aux enseignants, afin de contextualiser l’univers de Suzon. Sur ce site, le Mémorial de Caen apporte un contexte historique, des documents complémentaires et des exercices pédagogiques qui permettront aux enseignants d’aborder le programme d’histoire, de géographie, mais aussi de français.

Quelques extraits de son journal intime ci-après.

Le 2 septembre 1939

Hier, l’Allemagne a attaqué un pays à l’est de l’Europe qui s’appelle la Pologne. Ce matin, j’ai vu une affiche collée sur les murs du quartier avec écrit en gros « ordre de mobilisation générale »... Papa m’explique qu’il doit partir faire la guerre à l’Allemagne car la France est alliée avec la Pologne. J’ai besoin de lui, j’ai pas envie qu’il parte ! Je dois te laisser car je veux aider papa à faire son balluchon. J’espère avoir le temps de te raconter plus de choses sur moi la prochaine fois...

27 avril 1940

Je ne t’oublie pas mon cher journal mais je suis très occupée depuis que maman travaille. Je l’aide pour les tâches ménagères mais je ne suis pas très douée. Maman dit que ça va venir…
Et puis, je n’ai pas de nouvelles de papa et j’ai peur de ce qui se passe en ce moment. Tout ce qui arrive, c’est à cause de cet homme : Adolf Hitler. C’est le chef de l’Allemagne nazie. La semaine dernière, c’était son cinquantième anniversaire. Il paraît qu’il y a eu des grands défilés militaires à Berlin avec plein de chars et plein d’avions… Depuis qu’il est arrivé au pouvoir, il y a six ans, il ne pense qu’à se venger contre les pays qui ont gagné la Première Guerre mondiale ! C’est la maîtresse qui nous a expliqué ça…

Le 2 juin 1940

Cher journal, depuis plusieurs jours on voyait passer des milliers de gens dans les rues de Paris, chargés comme des mules, en charrette ou à pied. Maman a entendu dire que les Allemands allaient bientôt arriver à Paris. Il y a 5 jours, elle a décidé qu’on allait partir se mettre à l’abri nous aussi : direction la Normandie chez mon oncle…. !

Le 13 juin 1940

Mon journal, après 10 jours de marche, on est enfin en Normandie chez tonton René. Je suis contente de retrouver ma tata Germaine et mes deux cousins, Lucien et Berthe. Ils habitent Cagny, un petit village dans le Calvados. ….j’espère de tout mon cœur que papa va bien.

Le 14 juin 1940

Mon cher journal, maman m’a inscrite à l’école du village... Moi qui pensais échapper au dernier mois de cours, c’est raté ! À Cagny, l’école est très différente de celle où j’étais à Paris. Ici, il n’y a qu’une seule classe : les filles et les garçons sont mélangés ! Peut-être que ce sera plus amusant pour jouer aux billes et au foot…

Le 17 juin 1940

Cher journal, aujourd’hui, à la radio, le maréchal Pétain a annoncé l’armistice. Un mot que je n’avais jamais entendu avant. Maman m’a expliqué que ça voulait dire que les combats étaient finis... Du coup, je me dis que papa va peut-être bientôt revenir…

Le 9 août 1940

Je ne te l’avais pas dit... mais ça fait déjà un mois que Maman est rentrée à Paris pour reprendre son travail. Elle a préféré que je reste ici, à la campagne, car c’est plus simple pour se nourrir. C’est vrai que tonton a des vaches, des poules, des pommiers et un immense potager. J’espérais que papa rentre vite à la maison puisque les combats sont finis mais Maman a reçu une lettre annonçant qu’il a été fait prisonnier à Strasbourg. Je me console en me disant qu’il est en vie mais il me manque tellement...

Le Mémorial de Caen - Tous droits réservés.

Voir en ligne : Mémorial de Caen
Esplanade Général Eisenhower, 14050 Caen

Le « Journal de Suzon », le site internet.

Télécharger le communiqué de presse en pièce jointe.

Les services de la Rédaction via le service de presse du Mémorial de Caen (Linda Siline, Attachée de presse) - Tous droits réservés. 08/03/2015.

Notes

[1Suzon partage son journal intime plusieurs fois par semaine sur Facebook et sur le site www.journal-suzon.fr