APHG Brèves de classe n° 2. Lumières et Sciences avec Jan Synowiecki Podcast « APHG Brèves de classe »

- [Télécharger l'article au format PDF]

Episode 2. Lumières et Sciences avec Jan Synowiecki.

APHG Brèves de classe est le podcast officiel de l’APHG. Dans chaque épisode, un universitaire vient présenter un chapitre des nouveaux programmes de lycée. Le podcast se divise en 2 parties. Tout d’abord une présentation des grands enjeux du chapitre puis ensuite un personnage et un document, directement réutilisables en classe avec les élèves.
  • Niveau : Seconde
  • Thème 4 : Dynamiques et ruptures dans les sociétés des XVIIe et XVIIIe siècles
  • Chapitre : Les Lumières et le développement des sciences

Jan Synowiecki, agrégé et docteur en Histoire, enseignant à l’université de Reims, présente ici les grands progrès scientifiques des Lumières. Il met en relation les avancées technologiques du XVIIIe siècle avec les idées nouvelles. Jan Synowiecki présente dans la seconde partie de l’émission un portrait de Buffon comme personnage représentatif des sciences à l’époque des Lumières. Il s’attache ensuite à décrire la machine à accoucher de Mme du Coudray, mise au point au XVIIIe siècle pour apprendre les risques de l’accouchement aux femmes. Les documents commentés sont disponibles ci-dessous.

Liens vers l’émission APHG Brèves de classe n° 2 :

© APHG Brèves de classe. Yohann CHANOIR et Nicolas CHARLES. Générique : « Dissolution ». Musique originale. © Renaud MIELCAREK et Bernard COLLOT - tous droits accordés pour l’APHG. Décembre 2019.

Présentation de l’intervenant :

Jan Synowiecki est ancien étudiant-normalien de l’ENS Ulm, agrégé d’histoire et docteur en histoire moderne. Il est actuellement ATER à l’université de Reims Champagne Ardenne. Il a publié en 2015 un ouvrage collectif en collaboration avec Florian Besson, Ecrire l’histoire avec des « si ». Il vient de soutenir une thèse de doctorat intitulée Paris en vert. Jardins, nature et culture urbaines au XVIIIe siècle, et est auteur de chapitres pour les manuels de l’enseignement secondaire chez lelivrescolaire.fr.

Bibliographie autour de l’émission :

  • Benjamin Deruelle, Camille Blachère, Aurélien Ruellet et Pierre Teissier, Sciences, techniques, pouvoirs et sociétés 1500-1789, Neuilly, Atlande, 2016.
  • Liliane Hilaire-Pérez, Fabien Simon et Marie Thébaud-Sorger (dir.), L’Europe des sciences et des techniques. Un dialogue des savoirs, XVe-XVIIIe siècles, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2016, p. 203-205.
  • Thomas Kuhn, La structure des révolutions scientifiques, Paris, Flammarion, 1972 [1re éd. 1962].
  • Antoine Lilti, Le monde des salons. Sociabilité et mondanité à Paris au XVIIIe siècle, Paris, Fayard, 2005.
  • Simone Mazauric, Histoire des sciences à l’époque moderne, Paris, Armand Colin, 2009.
  • Simon Schaffer, La fabrique des sciences modernes, XVIIe-XIXe siècle, Paris, Seuil, 2014.
  • Steven Shapin, Une histoire sociale de la vérité. Science et mondanité dans l’Angleterre du XVIIe siècle, Paris, La Découverte, 2014 [1re éd. 1994].
  • Stéphane Van Damme (dir.), Histoire des sciences et des savoirs. De la Renaissance aux Lumières, t. I, Paris, Seuil, 2015.
  • Stéphane Van Damme, « Sciences en société. De la Renaissance à nos jours », Paris, La Documentation photographique, janvier-février 2017.

Documents sur l’émission :

Portrait de Buffon :

Source : https://upload.wikimedia.org/wikipe...e/Buffon_1707-1788.jpg

Machine de Mme Du Coudray :

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Fichi...

Texte de Mme Du Coudray :

« Je les fis entrer dans le détail de leurs accouchements, et par le récit qu’elles me firent, je ne pus douter qu’elles n’aient lieu d’attribuer leurs infirmités à l’ignorance des femmes à qui elles avaient eu recours, ou à celle de quelques chirurgiens de village peu expérimentés. Mon zèle me détermina donc à offrir de donner gratuitement des leçons à ces femmes. (...) Je pris le parti de rendre palpable, en les faisant manœuvrer une machine que je construisis à cet effet, et qui représentait le bassin d’une femme, la matrice, son orifice, ses ligaments, le conduit appelé vagin, la vessie, et l’intestin rectum. J’y joignis un modèle d’enfant de grandeur naturelle, dont je rendis les jointures assez flexibles pour pouvoir le mettre dans des positions différentes un arrière-faix, avec les membranes, et la démonstration des eaux qu’elles enferment, le cordon ombilical composé de ses deux artères, et de la veine, laissant une moitié flétrie, et l’autre gonflée, pour imiter en quelque sorte le cordon d’un enfant mort, et celui d’un enfant vivant, auquel on sent les battements des vaisseaux qui le composent. »

Angélique du Coudray, Abrégé de l’art des accouchements, dans lequel on donne les préceptes nécessaires pour le mettre heureusement en pratique, Paris, Veuve Delaguette, 1769.

On retrouve le texte à partir de cette page

Retrouvez les épisodes précédents sur le site de l’APHG :

© APHG Brèves de classe - Yohann Chanoir et Nicolas Charles pour Historiens & Géographes, 18/12/2019. Tous droits réservés.