Année Centenaire du peintre Odilon Redon 1er avril - 31 octobre à l’Abbaye de Fontfroide

- [Télécharger l'article au format PDF]

L’Abbaye cistercienne de Fontfroide (1093) en pays Cathare, propriété de la famille Fayet depuis 1908, célèbre en 2016 le centenaire de la mort du peintre symboliste Odilon Redon.

Gustave Fayet entretint un rapport privilégié avec Odilon Redon, qu’il connut d’abord dans une relation d’artiste à collectionneur, puis devint rapidement l’un de ses plus grands amateurs. De là, se tissent des liens d’amitié qui dépasseront très largement le caractère professionnel initial. Quand Gustave et Madeleine Fayet acquièrent l’Abbaye de Fontfroide, Redon est l’un des tout premiers à y séjourner (dès septembre 1908).

Autoportrait, 1880, Musée d’Orsay (en.wikipedia.org)

Les Redon deviennent des habitués de l’abbaye et y passent tous leurs étés. Les deux hommes se voient aussi en région parisienne où ils sont voisins : Fayet à Igny et Redon à Bièvre. La guerre éclate ; tous sont touchés par les départs de leurs proches. Redon voit partir son fils Aristide. Les Redon passent Noël 1915 à Fontfroide avec leurs amis Fayet. Odilon Redon meurt à Paris le 6 juillet 1916.

Dans ce contexte, outre les acquisitions de Gustave Fayet, notamment une série de « Noirs » illustrant un album des « Fleurs du Mal » de Baudelaire et un « Hommage à Léonard de Vinci », Odilon Redon réalisa de nombreux portraits de la famille. Son chef d’oeuvre à Fontfroide reste le décor monumental qu’il conçut pour la bibliothèque : les deux triptyques « Le Jour » et « La Nuit » et « Le Silence ».

En savoir + en pièce jointe.

© Les services de la Rédaction d’Historiens & Géographes, 14/03/2016. Tous droits réservés.