La Caverne du Pont-d’Arc, ouverture 25 avril 2015 réplique de la Grotte ornée du Pont-d ’Arc en Ardèche

- [Télécharger l'article au format PDF]

Installé sur la commune de Vallon-Pont d’Arc, La Caverne du Pont-d’Arc est un équipement structurant pour l’ensemble de l’Ardèche et le sud Rhône-Alpes. La création de La Caverne du Pont-d’Arc est un projet culturel, scientifique et technologique unique dans sa conception comme dans sa dimension (3000 m2 au sol). L’ensemble des peintures et gravures mais également les éléments géologiques et archéologiques (ossements, foyers, empreintes…) majeurs de la cavité seront restitués à l’échelle.

Piloté par le Syndicat mixte de la Caverne du Pont d’Arc, le Département de l’Ardèche et la Région Rhône-Alpes avec l’appui de l’État et de l’Europe, ce projet culturel est particulièrement ambitieux. 51 M€ seront investis. La réplique sera gérée par un délégataire spécialisé dans la gestion de site culturel et touristique, la société Kléber Rossillon et aura pour objectif d’accueillir annuellement entre 300 000 et 400 000 visiteurs. Ouverture prévue au printemps 2015.

Il y a 36 000 ans, des hommes et des femmes créaient sur les parois de calcaire de la Grotte ornée du Pont-d’Arc dite Grotte Chauvet, des œuvres uniques et bouleversantes figées pour l’éternité dans leur écrin de calcite et d’argile. Ce joyau, classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO en 2014 est un trésor remarquablement conservé, objet de recherche inestimable pour les scientifiques du monde entier.

La Caverne du Pont-d’Arc, plus importante réplique de grotte ornée au monde, est installée sur les hauteurs de Vallon Pont d’Arc, sur le site du Razal, un espace boisé d’une vingtaine d’hectares.

Développée en lien étroit avec l’équipe de recherche scientifique, la réplique est un lieu innovant faisant appel à des techniques scénographiques jamais mises en œuvre à une telle échelle. Le relief des parois est restitué au millimètre, et les peintures, gravures et représentations les plus remarquables ainsi que les éléments paléontologiques et géologiques essentiels sont traités à l’échelle 1 à partir des originaux numérisés.

Comme pour la vraie grotte, la totalité du parcours s’effectue sur une passerelle et est ponctuée de 10 stations d’arrêt et d’observation. Les visiteurs pourront découvrir le riche bestiaire de la grotte avec ses 14 espèces différentes représentées (ours des cavernes, mammouths, félins…) dont certaines uniques dans l’art pariétal paléolithique (panthère, hibou…) L’objectif est de restituer les émotions suscitées par la grotte originale et de révéler l’invisible.

Voir en ligne : Grand Projet La Caverne du Pont d’Arc

En savoir + en pièce jointe.

Les services de la Rédaction d’Historiens & Géographes, 11/03/2015. Tous droits réservés.