« Mon violon m’a sauvé la vie » (1914-1918) Destins de musiciens de la Grande Guerre

- [Télécharger l'article au format PDF]

Du 20 juin au 31 décembre 2015 au Musée de la Grande Guerre de Meaux.

Le musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux propose une nouvelle exposition originale « Mon violon m’a sauvé la vie. Destins de musiciens de la Grande Guerre » du 20 juin au 31 décembre 2015.

Luc Durosoir, médecin (Institut Pasteur) s’est consacré à partir de 2001 à l’exploration du patrimoine laissé par son père Lucien Durosoir (1878-1951) violoniste soliste de renommée internationale, mobilisé en 1914, brancardier, colombophile. A la demande du Général Mangin, il organise un ensemble de musique de chambre avec André Capet (alto) et Maurice Maréchal (violoncelle). Il écrit à sa mère (tous les jours) : « mon violon m’a sauvé la vie ».

Après guerre, il ne produit plus, se réfugie dans les Landes et compose une trentaine d’œuvres jamais jouées. Son fils va éditer cette musique et s’intéresse aux lettres échangées avec sa mère.

L’exposition, dont la commissaire est Georgie Durosoir, spécialiste de la musique baroque, qui s’est investie dans les recherches sur la musique pendant la Grande Guerre.

http://www.seine-et-marne.fr/

5 grands espaces chronologiques organisent le parcours de l’exposition :
1. Introduction
2. Avant-guerre
3. Mobilisation et conflit
4. Après la guerre
5. Héritage et transmission avec de très nombreux documents de toutes sortes et une attention particulière est portée aux enfants.

Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux
Rue Lazare Ponticelli
77100 Meaux
01 60 32 14 18
www.museedelagrandeguerre.eu

Les services de la Rédaction d’Historiens & Géographes, 24/06/2015. Tous droits réservés.