Shoah et Bande Dessinée (Prolongation) Communiqué de presse

- [Télécharger l'article au format PDF]

L’exposition Shoah et bande dessinée est prolongée jusqu’au 7 janvier 2018. Devant la forte fréquentation de l’exposition Shoah et bande dessinée, qui a accueilli plus de 50 000 visiteurs depuis son inauguration le 19 janvier 2017, le Mémorial de la Shoah annonce sa prolongation jusqu’au 7 janvier 2018.

La mémoire contemporaine réserve une place particulière à la Shoah, événement sans précédent dans l’Histoire. Non sans prudence, erreurs et tâtonnements mais aussi génie, la Bande Dessinée s’en est emparée. Comment, et depuis quand, les artistes de la bande dessinée se sont-ils saisis de la représentation du sujet ? Comment sont relayés les témoignages ? Comment ces représentations évoluent-elles aujourd’hui selon les références politiques, sociales et esthétiques de notre époque, tandis qu’une forme d’antisémitisme persiste ? Comment la Shoah a été mobilisée par la fiction, que ce soit dans les comics ou dans la bande dessinée franco-belge avec La Bête est morte ! de Calvo, où le thème est présent dès 1944 ? Près de 75 ans plus tard, des lignes de force, quasiment une grammaire, se dégagent de ces narrations et de ces représentations dont cette exposition dresse l’inventaire. Plus de 200 documents originaux sont présentés tels que Mickey au camp de Gurs, Superman, L’Oncle Paul, Master race, Unknown soldier, Maus, L’Histoire des 3 Adolf, Déogratias, Deuxième génération, parmi de nombreuses pièces majeures.

AUTOUR DE L’EXPOSITION

Déambulations à trois voix

En trio, un auteur, un dessinateur, un historien, un spécialiste de la bande dessinée ou encore l’un des commissaires de l’exposition vous guident à travers l’exposition Shoah et bande dessinée ; l’occasion de découvrir l’envers du décor, d’écouter des anecdotes...

• Dessiner un génocide : possible ou impossible ?

Dimanche 10 septembre 2017 à 16h30.

En présence de Jean-Pierre Dionnet, fondateur de Métal Hurlant et spécialiste des comics, Kkrist Mirror, dessinateur de bande dessinée, et de Didier Pasamonik, commissaire scientifique de l’exposition.

Tarif : Gratuit sur réservation au 01 53 01 17 42, nombre de places limitées à 20 personnes.

• Génocide et bande dessinée : une périlleuse équation ?

Dimanche 22 octobre 2017 à 16h30.

En présence de Gorune Aprikian, scénariste, réalisateur et producteur de cinéma, auteur de Varto, Stéphane Beaujean, directeur artistique du Festival de la bande dessinée d’Angoulême, et de Didier Pasamonik, commissaire scientifique de l’exposition.

Tarif : Gratuit sur réservation au 01 53 01 17 42 , nombre de places limitées à 20 personnes.

• Bande dessinée et cinéma : deux arts confrontés aux génocides

Dimanche 3 décembre 2017 à 16h30.

En présence de Marie-Edith Agostini, commissaire générale de l’exposition,
Ophir Levy, historien du cinéma, et Marc Lizano, auteur (dessin) de L’Enfant cachée.

Tarif : Gratuit sur réservation au 01 53 01 17 42, nombre de places limitées à 20 personnes.

Visites guidées

Visites guidées gratuites de l’exposition pour les individuels les jeudis 14 et 28 septembre, 26 octobre, 9 et 23 novembre, 7 et 21 décembre 2017 à 19h30.

Site Internet : http://www.memorialdelashoah.org/ev...

© Les services de la Rédaction d’Historiens & Géographes, 27/07/2017. Tous droits réservés.