« Un musée imaginé » (Centre Pompidou-Metz) du 13 octobre 2016 au 16 janvier 2017 en Galerie 2

- [Télécharger l'article au format PDF]

Nous sommes en 2052. L’art est menacé d’interdiction. L’ombre d’une disparition totale des œuvres d’art plane sur le monde. Quatre-vingts œuvres-clés ont été sauvegardées, au sein d’un musée transnational à l’existence précaire.

Ce contexte constitue le point de départ de cette « exposition d’anticipation » inédite.

Isa Genzken, OIL XV ; OIL XVI 2007 2, 2007 MMK Museum für Moderne Kunst Frankfurt am Main © Adagp, Paris 2016

L’exposition « Un musée imaginé » s’inspire de la nouvelle Fahrenheit 451 de Ray Bradbury (1953).

Une communauté d’« hommes-livres » fait face à l’interdiction de lire en apprenant par cœur les chefs-d’œuvre de la littérature mondiale. Elle devient une bibliothèque vivante. L’exposition projette le visiteur en plein cœur de ce scénario-catastrophe fictif où l’art, cette fois, semble voué à disparaître.

Reg Butler, Musée Imaginaire, 1961-63 Bronze, bois, 80 x 121,3 cm Tate. Purchased 1983 © The Estate of Reg Butler

Des enregistrements sonores, photographies, pictogrammes et performances imaginés par des artistes, aident le visiteur dans la tâche de la mémorisation des œuvres de Marcel Duchamp, Andy Warhol, Lucio Fontana, Bridget Riley, Louise Bourgeois, Sigmar Polke, On Kawara ou encore Isa Genzken.

Le projet soulève des questions fondamentales : pourquoi sauver la mémoire de l’art ? Qu’est-ce qui rend l’art essentiel dans nos vies et dans nos sociétés ?

Martin Kippenberger, The Modern House of Believing or Not, 1985 MMK Museum für Moderne Kunst Frankfurt am Main © Estate of Martin Kippenberger, Galerie Gisela Capitain, Cologne

Vous trouverez en pièce jointe le pré-dossier de presse.

Exposition « Un musée imaginé » (Centre Pompidou-Metz), du 13 octobre 2016 au 16 janvier 2017 en Galerie 2.

Site internet

© Les services de la Rédaction d’Historiens & Géographes, 19/09/2016. Tous droits réservés.