Pour un hommage national à Samuel Paty #2novembre Communiqué de l’APHG

- [Télécharger l'article au format PDF]

Communiqué du Bureau national de l’APHG.

Encore sous le choc de l’assassinat de notre collègue Samuel Paty, nous apprenons avec affliction que l’organisation du lundi 2 novembre est une nouvelle fois modifiée, faisant fi de tout le travail déjà préparé par les équipes éducatives afin d’accueillir les élèves dans ce contexte si particulier.

Nous refuser un temps de recueillement et de concertation, tout en respectant les mesures de sécurité indispensables, avant de prendre nos classes est incompréhensible et inacceptable.

Mémoire et recueillement se préparent, de manière adaptée à chaque classe. Une minute de silence ne peut être ainsi décontextualisée.

Comment peut-on mettre en avant les principes et les valeurs de la République si un temps de deuil et de pédagogie ne peut se tenir avec toute la dignité nécessaire ?

L’APHG regrette ce contre-ordre donné la veille de la rentrée et appelle tous les collègues à honorer, en ce lundi de deuil, la mémoire de notre collègue assassiné, Samuel Paty. Une minute de silence aura lieu à 11 heures dans chaque classe après la lecture de la lettre de Jean Jaurès aux instituteurs.

Le Bureau de l’Association des Professeurs d’Histoire et de Géographie - APHG, en deuil et aux côtés de tous les collègues en ces moments douloureux.

Paris, le 30 octobre 2020.


Lien sur le site du Ministère et ressources pédagogiques Extrait : « Ce temps pédagogique pourra également se tenir tout au long du mois afin de laisser aux professeurs qui le souhaitent le temps nécessaire pour le préparer. De manière plus générale, il s’agira de veiller à renforcer tout au long de l’année et de la scolarité des élèves le travail en classe sur les valeurs de la République ».

© Les services de la Rédaction d’Historiens & Géographes, 30/10/2020. Tous droits réservés.