Sur les incartades d’une association visant l’APHG Communiqué de l’APHG

- [Télécharger l'article au format PDF]

Chère Collègue, Cher Collègue,
Nous publions ci-dessous une mise au point du Bureau national de l’Association des Professeurs d’Histoire et de Géographie (APHG) suite aux accusations lancées dans un article publié le 13 avril 2018 sur le site d’une association se présentant comme « une association de spécialistes à part entière (...) ». C’est pourquoi l’APHG ne peut laisser se répandre des informations à ce sujet qui ne sont pas conformes à la vérité.

Maîtrisant mieux le mensonge que la poésie, le président de l’association grenouille-se-croyant-plus-grosse-que-le-boeuf a cru judicieux de publier le 13 avril dernier un communiqué [1] alliant délire, diffamation et contre-vérités. Usant de méthodes détestables et indignes d’un historien qui se respecte, il travestit le sens d’un communiqué qui a sans doute le grand tort à ses yeux d’avoir ignoré sa petite « communauté ». [2]

L’Association des Professeurs d’Histoire et de Géographie (APHG) demande évidemment au ministre de lui attribuer, dans son arbitrage, l’intégralité de la spécialité de Première et de Terminale ou, à défaut, de répartir clairement les rôles. Faire croire le contraire comme lui imputer des positions imaginaires sur le « roman national » relève de la malveillance caractérisée et d’une malhonnêteté foncière, déplorables marques de fabrique d’un expert de l’invective et de la désinformation. 

Le Bureau national de l’APHG.

Paris, le 15 avril 2018.

© Les services de la Rédaction de l’APHG et de la revue Historiens & Géographes - Tous droits réservés. 15/04/2018.

Notes

[1Co-signé avec deux collègues de son association. NDLR.

[2« Communiqué de l’APHG, de l’APL, de l’APPEP et de l’APSES : Le renfort des disciplines au lycée commence par leur respect », 12 avril 2018, en ligne