Conférence « La politique culturelle d’André Malraux » Le 1er mars 2016 à Amiens (Somme)

- [Télécharger l'article au format PDF]

1966-2016 : à l’occasion des 50 ans de l’inauguration de la Maison de la culture d’Amiens et des 50 ans de la régionale de Picardie de l’APHG, Gilbert Fillinger (Directeur de la Maison de la culture d’Amiens), Christian Laude (Président APHG Picardie), en partenariat avec les archives municipales d’Amiens métropole, l’Académie des Sciences des Lettres et des Arts d’Amiens, la Société des antiquaires de Picardie et en collaboration avec la librairie Martelle, vous invitent à une conférence sur la politique culturelle d’André Malraux, le mardi 1er mars 2016.




Faire naître une maison de la Culture par département, c’était, pour André Malraux, faciliter la mission qu’il avait fixée à son jeune ministère : « rendre accessibles les œuvres capitales de l’humanité et d’abord de la France, au plus grand nombre possible de Français ». En juin 1961, il s’appuya sur le musée du Havre et sur le dynamisme du peintre Reynold Arnoud pour commencer à faire vivre son grand rêve. Il lui donna plus de corps, à Bourges, en 1964, en osant affirmer : « si la culture existe, ce n’est pas du tout pour que les gens s’amusent ». Mais c’est à Amiens, le 19 mars 1966, lorsqu’il inaugura le premier édifice spécifiquement construit pour être une maison de la Culture, que le ministre d’État dressa le plus éloquemment les objectifs majeurs de sa politique culturelle et rappela sa volonté : qu’on ne confonde pas la culture et les loisirs – simples entractes pour la distraction des masses. Il assumait alors concrètement son refus de la confusion entre ses chères MC et les MJC et ne voulait pas voir les réticences du Ministère des Finances trouvant ’ses’ maisons trop ambitieuses.

L’ambition des Maisons de la Culture : une vision fantastique mais floue

Un développement complexe et contesté

La fin des utopies malruciennes, de mai 68 au quinquennat pompidolien

Le programme

  • à 18h00 : échange avec le conférencier, séance de dédicaces à la Maison de la culture d’Amiens (2, place Léon Gontier)
  • à 19h30 : conférence de l’historien Charles-Louis Foulon, dans le petit théâtre de la Maison de la culture d’Amiens, intitulée : « Les maisons de la Culture, des rassemblements dans l’ordre de l’Esprit ». Entrée libre. La conférence sera présidée par Pierre Coureux, Président des Amitiés internationales André Malraux.

Le conférencier

  • Charles-Louis Foulon, historien associé à la délégation aux Commémorations nationales du Ministère de la Culture et de la Communication, est docteur en études politiques et en Histoire. Maître de conférences à l’Institut d’études politiques de Paris de 1974 à l’an 2000, il a organisé le colloque international André Malraux et le rayonnement culturel de la France en 2001 avant de publier ses actes, aux éditions Complexe, en 2004. Il fut ensuite le consultant historique du documentaire télévisé, Le mystère Malraux réalisé par René-Jean Bouyer et diffusé en 2006.
  • En 2010, les éditions Gallimard ont publié, en Hors-Série Littérature, la somme de ses recherches sur les premières années du Ministère de la Culture, sous le titre
    André Malraux, ministre de l’Irrationnel. Dans sa préface, Pierre Nora indiqua qu’il s’agissait d’un bilan sans complaisance ni volonté démystificatrice, apportant à tous les aspects du sujet « la même probité intellectuelle et le même esprit de précision ».
  • En 2011, les éditions du CNRS ont publié un Dictionnaire Malraux qu’il co-dirigea avec Janine Mossuz-Lavau et Michaël de Saint-Chéron.
  • En 2012, Charles-Louis Foulon a préparé, pour Le Monde, les deux premiers tomes de la collection ’’Les Rebelles’’, deux volumes d’anthologie titrés respectivement Les Résistants 1, Jean Moulin et les soutiers de la gloire ; Les Résistants, 2, Lucie Aubrac et l’armée des ombres. Il a aussi préfacé, pour Baker Street et Larousse (essais et documents), les souvenirs de Madeleine Malraux, la seconde épouse de l’écrivain-ministre : Avec une légère intimité. Le concert d’une vie au cœur du siècle.
  • Auteur aux éditions Ouest-France, en 2013, des albums Charles de Gaulle. La passion de la France et Jean Moulin. La passion de la République (prix littéraire de la Résistance), Charles-Louis Foulon a co-signé, en juin 2015, aux éditions Économica, L’ordre républicain dans des circonstances exceptionnelles. Il vient de publier, chez Edilarge - Ouest-France, François Mitterrand. Un siècle de passions.

Plus d’informations

  • Christian Laude, Président APHG Picardie : laudecle@free.fr, tél. 03 44 09 97 52 ou 06 37 89 34 85.
  • invitation disponible en téléchargement ci-dessous.

Les services de la Rédaction - Tous droits réservés. 29/01/2016.