Osez le collaboratif ! Compte rendu de lecture / Pédagogie

- [Télécharger l'article au format PDF]

Par Nicolas Charles. [1]

Souvent enfermé dans sa classe, seul avec ses élèves, l’enseignant a parfois tendance à se concentrer sur sa pratique et à ne pas regarder à côté pour voir si l’herbe y est plus verte. Pourtant, faire un pas de côté, étudier d’autres modalités, échanger avec les autres devraient être un des fondements de notre métier. C’est partant de ce constat qu’un éditeur totalement nouveau s’est lancé, il y a quelques années, dans la création de livres collaboratif : lelivrescolaire.fr.

Forts d’une première édition, ils ont transformé l’essai en lançant une série de manuels dans toutes les matières avec la mise en place des nouveaux programmes de collège à la rentrée 2016. L’intérêt de présenter cela n’est pas de faire la promotion de leur manuel, ni d’en faire acheter aux collègues, mais bel et bien d’expliquer leur philosophie et leur fonctionnement qui peut apporter des nouveautés dans notre métier d’enseignant en histoire-géographie.

Les manuels Lelivrescolaire.fr sont écrits par une équipe d’enseignants. Jusque là rien de sensationnel, si ce n’est que leur nombre est peut être plus élevé que dans les autres équipes. La réelle nouveauté mise en place a été, dès le départ, de faire collaborer un grand nombre de collègues à la relecture des chapitres, au fur et à mesure que les auteurs les rédigeaient, guidant en permanence leur travail avec des conseils précieux : références, documents, exemples : tout peut être alors discuté avec les relecteurs qui deviennent ainsi des « co-auteurs ». Cela a été possible aussi avec le développement des plate-forme de travail en ligne : les Drive. Cela permet non seulement d’apporter une vraie plus-value scientifique, mais surtout, cela ne laisse pas l’auteur seul face à une tâche souvent ardue. Prendre cette habitude collaborative se retrouve ensuite dans son travail quotidien où les échanges avec les collègues (cours, exercices ou devoirs) devient vite une façon de travailler. Une des raisons du succès grandissant de ces manuels réside donc dans leur façon de travailler...

Document 1 : Un grand nombre de collaborateurs et relecteurs pour chaque manuels... © Lelivrescolaire.fr - DR.

L’une des réelles innovations réside aussi dans la version numérique du manuel. Version désormais indispensable à l’heure des vidéoprojecteurs et autres TBI, le livre numérique associé à une connexion internet permet à l’enseignant d’accéder à des contenus interactifs qui rendent souvent les enseignements plus dynamiques. Proposé par tous les manuels, le livre numérique est la plupart du temps intégralement accessible si on achète une version payante ou si l’on possède le manuel papier dédié. Et là où le mot collaboratif prend tout son sens chez Lelivrescolaire.fr, c’est que leur manuel numérique est librement et gratuitement accessible par tous, sans acheter de licence ni les manuels papier. Ainsi, pour leurs cours, les collègues ont la possibilité d’accéder facilement à des documents projetables. Les documents peuvent aussi être librement copiés et utilisés par les enseignants dans les cahiers des élèves puisque Lelivrescolaire.fr utilise le logo CC (Creative Commons) qui indique qu’il n’y a pas de droits pour réutiliser ceux-ci en les prenant dans un manuel Lelivrescolaire.fr. Enfin, chaque texte est diffusable et imprimable dans une version adaptée aux dyslexiques, là aussi gratuitement.

Document 2 : La version numérique : des avantages gratuits pour enseignants et élèves. © Lelivrescolaire.fr - DR

Bref, sans vouloir faire de prosélytisme éditorial, voilà une ressource nouvelle, différente, élaborée dans un véritable esprit collaboratif, qui donne envie d’échanger avec ses pairs. Une belle façon de voir notre métier à l’heure où celui-ci est menacé dans son identité même.

Site internet

© Nicolas Charles pour Historiens & Géographes - Tous droits réservés. 17/06/2018.

Notes

[1Professeur agrégé d’Histoire-Géographie au collège de Monthermé (Ardennes). Doctorant à l’université de Paris I Panthéon-Sorbonne (« Les relations interpersonnelles entre les soldats allemands et les civils français dans le Nord et les Ardennes occupés entre 1914 et 1918 »). Membre du Bureau de la Régionale APHG de Reims.