Visite des professeurs d’histoire japonais au siège de l’APHG L’APHG à l’international

- [Télécharger l'article au format PDF]

Visite d’une délégation de professeurs d’histoire japonais au siège de l’APHG le 15 août 2017.

Après avoir reçu en août 2015 une délégation d’historiens universitaires spécialisés dans l’histoire militaire [1], l’Association française des Professeurs d’Histoire et de Géographie (APHG) a accueilli une délégation de professeurs d’histoire essentiellement de l’enseignement secondaire. Ils sont membres de l’Association des professeurs d’histoire japonais qui regroupe 6 000 membres.

Voici la liste de la délégation :

Miwa Kunihiko (Hyuga city), Reiko Ojima, Azumi Ojima (Shimotsuma City Ibaraki), Tomcharo Yamazaki, Yuka Yamazaki (Hiroshima), Norito Hatanaka, Yuki Hatanaka (Oowada Niiza Saitane), Yumiko Mahira (Eniva city, Hokkaido), Chicako Kamata (Tokyo), Keizo (interprète, Tokyo).

Après avoir visité le camp d’Auschwitz-Birkenau puis le Mémorial de la Shoah à Paris, la délégation est venue au siège de l’APHG rue Montmartre. Ces professeurs sont soucieux d’enseigner la Shoah dans leurs cours d’histoire universelle.

Hubert Tison, Secrétaire général de l’APHG a répondu aux questions sur l’enseignement de la Shoah, ses objectifs, sa place dans les programmes du premier et du second degré, de son contenu, de la manière de l’enseigner adaptée à chaque âge, des difficultés qui existent encore dans certains établissements dits sensibles pour l’enseigner dans la sérénité, du rôle des témoins, de la place des images et de leur évolution depuis le début de cet enseignement dans les années 1980, de la comparaison avec d’autres génocides (Rwanda, Arménien, Héréros...) qui permet de montrer la singularité de la Shoah. Leur président a adressé un message d’amitié à l’APHG dans lequel il fait part de l’importance de l’enseignement de la Shoah qui a une valeur universelle comme témoignage de la barbarie humaine et qui invite à l’enseignement de la paix dans le monde.

Paris, le 20 août 2017.

© Les services de la Rédaction d’Historiens & Géographes, 31/08/2017. Tous droits réservés.

Illustration en une : Université de Shizuoka - Faculté des relations internationales. DR. Source

Notes

[1« Des historiens japonais reçus par l’APHG », 19 août 2015, en ligne ici