Il faut jouer « Les Suppliantes »

- [Télécharger l'article au format PDF]

L’Association des Professeurs d’Histoire et de Géographie (APHG) s’associe à ce texte commun du réseau Antiquité-Avenir, dont elle est cofondatrice.

Antiquité-Avenir, réseau de 45 associations liées à l’Antiquité, tient à affirmer, devant l’empêchement de jouer la pièce Les Suppliantes d’Eschyle, dans la mise en scène de Philippe Brunet, avec sa troupe Demodocos, le lundi 25 mars à la Sorbonne, son soutien au metteur en scène et à tous les membres de sa troupe.

Les choix de mise en scène incriminés peuvent être, comme tout choix artistique, contestés pour eux-mêmes ou par les arrière-plans qu’ils véhiculent : justifient-ils pour autant qu’une représentation soit empêchée ? Devant une problématique complexe, qui dépasse largement le cadre de cette pièce et des études classiques, celle de l’appropriation et de la domination culturelles, Antiquité-Avenir réaffirme que seul le dialogue peut permettre une confrontation éclairée et de bonne foi entre les points de vue des uns et des autres pour éviter raccourcis, anachronismes ou postures figées.

Antiquité-Avenir soutient donc la proposition de la Sorbonne de reprogrammer une représentation de la pièce Les Suppliantes, et souhaite qu’à l’issue de la représentation soit organisée une discussion entre l’ensemble de la troupe et le public.

https://www.antiquite-avenir.org

© Les services de la Rédaction d’Historiens & Géographes - Tous droits réservés. 31/03/2019.

Illustration « en une » : Marie-Lan Nguyen (2006). Buste d’Euripide. Marbre, copie romaine d’un original grec de 330 av. J.-C. environ. DR. Source