Curiosités d’ici et d’ailleurs, une histoire de collections Musée de Mayenne

- [Télécharger l'article au format PDF]

Le Musée nous propose une exposition temporaire consacrée à l’exposition « Curiosités d’ici et d’ailleurs, une histoire de collections ». Il propose 4 nouvelles visites guidées pour les groupes adultes. C’est la mise à l’honneur de sa collection au nombre de 350 objets.

Musée du Château de Mayenne
Place Juhel 
53400 Mayenne 
Tél : 02 43 00 17 17 
Ouvert de février à décembre De 10h-13h30 - 14h-17 h (fermé les lundi).

L’Ancien Musée 

 
Créée en 1865 dans un salle de l’Hôtel de Ville , le Musée a été transféré en 1905 dans une école rue Dupont -Grand jardin avec la bibliothèque fondée par des notables et des érudits. Il contient le trésor du Gué Saint-Léonard, quelques objets archéologiques datant de l’histoire moderne et contemporaine de la ville. Fermé en 1975 en raison de l’agrandissement de la bibliothèque.

Les fouilles archéologiques au Château 

Classé comme site archéologique d’intérêt national en 1995 ; les fouilles ont été effectuées entre 1998 et 2000 par l’Oxford Archeologcal Unit. Un grand nombre d’objets archéologiques a été découvert qui constitue l’essentiel des collections présentées.

Le Musée a été choisi comme dépôt des collections départementales en lien avec le Moyen Age, présentées dans la prison des femmes.
 

Le jardin d’inspiration médiévale

Il orne la cour du château. Conçu par Philippe Madec. Cet élément a beaucoup joué en faveur de son projet lors du concours de maîtrise d’œuvre pour le Musée. Il crée un lien entre le parc, la haute tour et le musée. Conçu par l’agence Mutabili (principe, organisation, énoncé), il est géré par le service des espaces verts de la ville de Mayenne. Les plantes sont organisées en espaces cultivés dans six allées. C’est un jardin d’inspiration médiévale : plantes dites simples comme la linaire commune, le chélidoine, l’Herbe aux galeux, dont les propriétés sont très diverses : amincissement comme stimulation en passant par des plantes narcotiques, aphrodisiaques, antiseptiques, anti-inflammatoires, d’autres plantes aromatiques comme la menthe poivrée, la lavande ou le laurier, utilisés par la cuisine encore aujourd’hui. Le jardin regorge de plantes et de fleurs comestibles : archilié millefeuille et la reine des prés Le lin et le buis sont des plantes utilitaires : confection des textiles et teinture. Il existe aussi des plantes magiques : bien camomillié (pour l’immortalité) ou armoise. Des liens sont établis entre le Moyen Âge et le monde actuel.

Allez découvrir ce week-end cette très belle exposition.

Site internet

© Les services de la Rédaction de la revue Historiens & Géographes. Tous droits réservés. Paris, le 16 décembre 2017.