Hommage à Jacques Decour (29-30 mai 2018) Compte rendu de la Rédaction / Lycée Jacques Decour - Paris IXe

- [Télécharger l'article au format PDF]

En hommage à Jacques Decour (1910-1942), professeur, écrivain et résistant, fusillé au Mont-Valérien le 30 mai 1942.

Par Bernard Puissacq. [1].

Cette année 2018 a été placée sous le signe de la continuité des Hommages mais, aussi sous celui d’une certaine originalité : nous voulions voir Jacques DECOUR sous l’angle de ses propres aspirations et sous celui de ses amitiés de combattants de l’ombre. Nous avons évoqué à ce propos, Jacques SOLOMON, ancien élève du lycée Rollin et inauguré une plaque, en son nom. Brillant professeur de physique, il a aussi été fusillé par les Nazis, pour faits de Résistance, en mai 1942.
Jacques Decour (1910-1942), professeur, écrivain et résistant, fusillé au Mont-Valérien le 30 mai 1942. Lycée Jacques Decour - tous droits réservés.

Les journées des 29 et 30 mai, organisées par l’association « Sauvons le Patrimoine de Jacques-Decour », sous l’autorité de M.Hautin, proviseur, se sont bien déroulées, conformément au programme prévu (se reporter à ce programme cité en annexe).

Bien sûr, il est nécessaire d’apporter quelques précisions :

  • des professeurs du lycée, anciens ou en activité, sont intervenus dans les diverses séquences, sensées rappeler les goûts de Jacques Decour, dans le contexte des années 1930-40.
  • des professeurs de musique ou d’autres matières ont chanté ou fait chanter leurs élèves ou jouer de leurs instruments.
  • les musiques de Kurt Weil, de Chostakovitch… rappellent le contexte historique qu’a sans doute connu le professeur Jacques Decour.
  • des témoignages écrits d’un ancien collègue et d’un ancien élève démontrent, sans ambiguïté, les visées du professeur résistant, défenseur des valeurs humanistes enseignées, en son temps.
  • des allusions à la liberté perdue à cause de l’Occupation, à l’indépendance à reconquérir, sont entretenues par des poèmes lus par des professeurs ou des comédiens volontaires. La dernière tirade d’Egmont de Goethe, rappelée dans sa dernière lettre, fut déclamée par un élève du lycée.

Ce furent autant de preuves des combats menés jusqu’à la fin, par Jacques Decour et ses condisciples résistants.

La cérémonie du 30 mai est aussi à marquer comme points d’appui au civisme et au transfert de mémoire entre générations. La visite au Mont-Valérien, avec des élèves de 3e et des professeurs, a été l’occasion d’un recueillement solennel et a permis de ne pas oublier nos martyrs.

Ces deux jours resteront, à n’en pas douter, comme des souvenirs marquants de notre attachement à notre lycée et à ses figures de grands Résistants.

Consulter le programme et les documents des journées d’hommage ci-dessous.

Le programme
Le collège-lycée Jacques Decour (Paris, IXe)

Voir en ligne : Sauvons le patrimoine ! Association pour la préservation et la valorisation des richesses patrimoniales du collège-lycée Jacques-Decour

© Bernard Puissacq pour Historiens & Géographes - Tous droits réservés. 04/07/2018.

Notes

[1Professeur d’Histoire-Géographie honoraire au Lycée Jacques Decour, membre de la Rédaction d’Historiens & Géographes