Osiris, Mystères engloutis d’Egypte à l’Institut du Monde arabe

- [Télécharger l'article au format PDF]

Si vous voulez quitter notre monde et son actualité, plongez vous dans les cités submergées de Thônis Heracléion et Canope englouties depuis le VIIIe siècle, dans la baie d’Aboukir, à l’est d’Alexandrie. Le gouvernement égyptien a permis le déplacement de ces vestiges en y joignant quelques objets emblématiques du propos de l’exposition provenant des musées du Caire et d’Alexandrie.

Ces découvertes de l’équipe de Frank Goddio permettent d’illustrer la légende d’Osiris, un des mythes fondateur de la civilisation égyptienne, on peut ainsi pénétrer dans le déroulement des Mystères du Dieu mort et ressuscité en suivant le rythme de la nature.

La scénographie participe au plaisir de découvrir cette exposition ou il est possible d’admirer des œuvres spectaculaires comme cette statue colossale de granit de 5 m de haut du dieu HAPY ou la splendide statue du taureau APIS... mais encore de très petites merveilles en or. [1]

Institut du Monde Arabe
1, rue des Fossés-Saint-Bernard
Place Mohammed-V 75005 Paris
Site internet
Institut du Monde arabe

Exposition du 8 septembre 2015 au 31 janvier 2016.
Mardi, mercredi, jeudi : 10h-19h. Vendredi : 10h-21h30
. Samedi et dimanche : 10h-20h. Fermeture hebdomadaire le lundi.

Aleth Briat pour le service des expositions de la revue Historiens & Géographes.13/09/2015. Tous droits réservés.

Notes

[1Un compte-rendu détaillé de l’exposition, rédigé par des égyptologues, sera publié dans le prochain numéro d’Historiens & Géographes, n°431 (novembre-décembre 2015). NDLR.