« Paroles d’acteurs » de l’Education nationale. Finalités et modalités de la relance d’une collecte d’archives orales (1988 à nos jours) Un journée d’étude du Comité d’histoire du Ministère de l’Education nationale, le 11 juin 2021 aux Archives nationales

- [Télécharger l'article au format PDF]

Pendant plus de vingt ans, le Service d’Histoire de l’Éducation (SHE) a mené une collecte d’archives orales auprès des témoins et des acteurs des politiques de l’éducation depuis 1945. Il s’agissait à la fois de recueillir les témoignages des responsables du système éducatif, de créer des sources qui permettraient aux historiens contemporains ou du futur d’écrire l’histoire du système éducatif et de comprendre le processus de décision pour compléter les sources écrites qui ne rendent que partiellement compte du fonctionnement administratif et politique. En 2011, lorsque disparaît avec l’INRP la mission d’archives orales du SHE, le fonds réunit les entretiens de 283 acteurs représentant plus de 1100 heures d’enregistrement. En novembre 2017, le transfert du fonds aux Archives nationales a marqué la dernière étape d’une chaîne de production d’une enquête orale devenue archive patrimonialisée et « source » pour les historiens.
Le Comité d’Histoire de l’Éducation nationale a fixé dans ses priorités la relance de cette collecte. La journée d’étude vise à faire le bilan des archives orales collectées d’un point de vue méthodologique, scientifique et archivistique afin de définir les modalités et les objectifs de la nouvelle campagne d’entretiens. En partant des objectifs de départ et de l’expérience du SHE, il s’agira d’analyser le traitement archivistique et les usages scientifiques du fonds et plus largement des entretiens oraux dans l’écriture de l’histoire de l’enseignement et de son administration à partir de retours d’expérience et d’études de cas.

PROGRAMME
9h-9h10 : Mot d’accueil par Bruno RICARD, directeur des Archives nationales
9h10-9h25 : Le Comité d’histoire de l’Éducation nationale, ses missions par Jean- François CHANET, recteur de la région académique Bourgogne-Franche- Comté, recteur de l’académie de Besançon et président du Comité.

Retour sur les vingt ans d’enquêtes orales du Service d’histoire de l’éducation (1991-2011)
Discutant : Jean-François CHANET

9h25-9h45 : Le service d’histoire de l’éducation, les enjeux de la mission archives orales par Pierre CASPARD, ancien directeur du SHE

9h45-10h05 : La mémoire du Ministère de l’Éducation nationale depuis 1945 : l’enquête orale du SHE par Pierre MIGNAVAL, responsable de l’équipe Enquête orale du SHE

10h10-10h30 : Questions avec la salle et les auditeurs

10h30 : Pause

10h45-11h : Le fonds du SHE aux Archives nationales : entrée, traitement, accès
par Cécile FABRIS, Conservatrice en chef du patrimoine, Responsable des pôles Éducation/Recherche et Jeunesse et sports aux Archives nationales
Et Sandrine GILL, Cheffe de projet archivage audiovisuel, Département de l’archivage électronique et des archives audiovisuelles

11h00-11H20 : Les usages scientifiques des enquêtes orales du SHE : bilan et perspectives par Bénédicte GIRAULT, maîtresse de conférences en histoire contemporaine, CY Cergy Paris université /INSPE de Versailles, laboratoire AGORA

11h20-11h40 : Questions avec la salle ou les auditeurs

11h40-12h00 : Mise en perspective de la matinée par Antoine PROST, professeur émérite en histoire contemporaine

Déjeuner

Pratiques d’enquêtes orales en éducation
Discutante : Florence DESCAMPS, EPHE

13h30 - 13h45 : Introduction de Florence Descamps

13h45-14h05 : Enquêter sur les inspecteurs généraux à partir des archives orales du Service d’histoire de l’éducation de l’INRP : retour sur expérience de recherche sociologique par Xavier PONS, Maître de conférences en sociologie à l’Université Paris-Est Créteil/INSPE de Créteil, laboratoire LIPHA

14h05-14h25 : Les voix des fonctionnaires de l’administration centrale. Ethnographie du minuscule ou voie d’accès au cœur battant du « système E ? » par Clémence CARDON-QUINT, maîtresse de conférences en histoire contemporaine, Université de Bordeaux/ INSPÉ, laboratoire CEMMC

14h25-14h45 : Discussion avec la salle et les auditeurs

14h45-15h05 : Écouter/Étudier les acteurs.trices de l’éducation : des regrets aux pistes à venir par Patricia LEGRIS, maîtresse de conférences en histoire contemporaine, Université de Rennes 2, laboratoire TEMPORA

15h05 - 15h25 : Quel rôle des témoignages dans l’étude d’une crise politico- éducative ? L’exemple de l’affaire des foulards de 1989 par Ismail FERHAT, maître de conférences-HDR en sciences de l’éducation, Université de Picardie Jules Verne , laboratoire CAREF

15h25-15h45 : Discussion avec la salle et les auditeurs

15h45-16h00 : Pause

16h00-16h15 : L’entrée d’archives orales aux Archives nationales : aspects archivistiques et juridiques par Martine SIN BLIMA-BARRU, responsable du Département de l’administration des données

16h15-16h30 : Discussion avec la salle ou les auditeurs

16h30-16h45 : Conclusions par Florence DESCAMPS, EPHE.

Clôture par Jean-François CHANET, recteur de l’académie de Besançon et président du Comité.

Cette journée d’études du Comité d’histoire du ministère de l’Éducation nationale (CHMEN) se tiendra normalement en présentiel aux Archives nationales - 59 rue Guynemer - 93383 - Pierrefitte-sur-Seine cedex (nombre de places limitées à 60 participants). Pour des raisons liées à la crise sanitaire cette journée pourra éventuellement se transformer en séance uniquement tenue en visioconférence.

Pour tous renseignements, contacter :
Bénédicte GIRAULT (benedicte.girault@cyu.fr) ou Jean-François CONDETTE, président de la Commission exécutive du CHMEN (jeanfrancois.condette@univ-lille.fr ) .
INSCRIPTIONS auprès du secrétariat général exécutif du CHMEN, Sébastien ABDUL : sebastien.abdul@education.gouv.fr

Le programme à télécharger et à diffuser :

© Les services de la Rédaction d’Historiens & Géographes - Tous droits réservés. 08/05/2021.