S’informer sur la recherche en histoire de l’éducation au début du XXIe siècle

- [Télécharger l'article au format PDF]

Cette liste de 26 repères permet de s’informer rapidement sur l’histoire de l’éducation, ses acteurs, ses matériaux et sur certains supports de la diffusion des résultats de la recherche. Des liens spécifiques assurent un accès immédiat à plusieurs des données signalées.

Sommaire - Un observatoire général : Le Pupitre. Carnet d’histoire de l’éducation – Un pionnier : le Service d’Histoire de l’Éducation (SHE) – État de la recherche et de l’enseignement en histoire de l’éducation (2020) – L’Association Transdisciplinaire pour les Recherches Historiques sur l’Éducation (ATRHE) – La Conférence Internationale Permanente sur l’Histoire de l’Éducation – Le monde des revues – Acteurs et sites spécialisés – Musées, conservatoires et bibliothèques – Panoramas récents sur l’histoire de l’École.

Par Jean-Noël Luc. [1]

L’histoire de l’éducation est un domaine de recherche et d’enseignement étendu, foisonnant et fécond pour toutes les périodes, de l’Antiquité au XXIe siècle. Elle étudie les cadres institutionnels, les acteurs, les modalités et les contenus de la formation des individus, tout au long de leur vie, dans toutes ses dimensions possibles : morale, religieuse, scolaire, culturelle, professionnelle, genrée et identitaire. De multiples protagonistes participent à cette tâche, à des degrés divers selon l’âge, le sexe et le milieu social du public visé, la formation dispensée et l’époque. Une récapitulation rapide, donc schématique, retiendra la famille, les groupes de pairs, les Églises, les établissements scolaires au sens large du terme, l’armée, d’innombrables associations (œuvres péri et post-scolaires, mouvements de jeunesse et d’éducation populaire, etc.), les entreprises, les institutions culturelles et les médias, jusqu’aux réseaux sociaux, sans oublier l’ensemble multiforme de « l’éducation spécialisée » et le secteur de « l’éducation surveillée ».

L’essor de ce champ de recherche est attesté par la croissance du nombre des thèses, presque constante depuis les années 1990, des colloques et des publications d’articles ou d’ouvrages. Cette expansion résulte largement de celle des effectifs des chercheuses et des chercheurs. Aux membres des centres de recherche en Histoire se sont ajoutés d’autres spécialistes, historiennes et historiens par leur formation ou leur pratique, exerçant notamment en Sciences de l’éducation, où leur nombre s’est accru.
Répartition par discipline de 571 thèses françaises en histoire de l’éducation, 1990-2016 (Histoire de l’éducation, n° 154-2020, cité infra, p. 102) https://journals.openedition.org/hi...
Histoire : 47%
Sciences de l’éducation : 25%
Sociologie : 6%
Science politique : 4%
Archivistique : 3%
Sciences et techniques des activités physiques et sportives : 1,5%
Autres disciplines : 13,5%

Pour la période contemporaine, de la Révolution au début du XXIe siècle, la seule histoire de l’École constitue un terrain d’étude privilégié si l’on considère :

  • son périmètre, du préscolaire au supérieur, y compris les enseignements techniques et professionnels,
  • ses enjeux, politiques, religieux, sociaux, culturels et économiques,
  • ses interactions avec la société à travers la construction d’un véritable système scolaire, la prise en charge des deux sexes et l’avènement, progressif et difficile, d’une « École de masse ».

Les repères, non exhaustifs, rassemblés ici seront heureusement complétés par la consultation des programmes des centres de recherches (https://pupitre.hypotheses.org/labos) et des séminaires, ainsi que des sujets de thèses (sur ce point, voir l’analyse de Solenn Huitric dans Histoire de l’éducation, n° 154-2020, cité infra, p. 106 sq. - https://journals.openedition.org/hi...). Le classement adopté par cette fiche veut simplement faciliter la collecte de quelques informations sur trois questions.

  • L’actualité scientifique d’une histoire de l’éducation renouvelée dans ses problématiques, ses sources et ses objets, ce qui lui permet d’éclairer certains des problèmes scolaires d’aujourd’hui.
  • La conservation du patrimoine, matériel et immatériel, de l’éducation et sa mise en ligne partielle.
  • La production et la diffusion du savoir en histoire de l’éducation, au sens large du terme.

Sommaire

Un observatoire général : Le Pupitre-Carnet d’histoire de l’éducation - 2
Un pionnier : le Service d’Histoire de l’Éducation (SHE) - 2
État de la recherche et de l’enseignement en histoire de l’éducation (2020) - 2
L’Association Transdisciplinaire pour les Recherches Historiques sur l’Éducation (ATRHE) - 3
La Conférence Internationale Permanente sur l’Histoire de l’Éducation - 3
Le monde des revues - 3
Acteurs et sites spécialisés - 4
Musées, conservatoires et bibliothèques - 6
Panoramas récents sur l’histoire de l’École - 7

Un observatoire général : Le Pupitre–Carnet d’histoire de l’éducation

Cet observatoire assure la veille des recherches sur l’histoire de l’éducation, scolaire et non scolaire, de l’enfance et de la jeunesse en signalant des séminaires, des colloques, des journées d’étude et des expositions, des soutenances de thèses ou d’HDR et des publications. Il propose également des liens vers des répertoires d’archives, des sources imprimées, des bases de données et des carnets de recherche.
Rédacteurs : Solenn Huitric et Pierre Porcher - https://pupitre.hypotheses.org/.

Un pionnier : le Service d’Histoire de l’Éducation (SHE)

Créé en 1970, et longtemps associé au CNRS, le SHE, dirigé par Guy Caplat puis, de 1977 à 2010, par Pierre Caspard, était implanté à l’Institut national de recherche pédagogique (INRP), jusqu’à la dissolution de cette institution, en 2011. L’équipe « Histoire de l’éducation », son héritière à l’Institut français de l’éducation (IFE) de l’ENS de Lyon, a rejoint, en 2012, le Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes (LARHRA), avant d’être intégrée dans un axe pluriel.
Le SHE a joué un rôle majeur dans la constitution de l’histoire de l’éducation comme champ historique légitime en intervenant sur plusieurs registres : publication, puis mise en ligne, d’un grand nombre de sources, d’instruments de travail et de bases de données (politiques éducatives, établissements, enseignants, disciplines), élaboration de la Bibliographie d’histoire de l’éducation française (http://bhef.ish-lyon.cnrs.fr/), organisation de séminaires et de rencontres scientifiques, publication d’ouvrages et d’articles, collecte d’archives orales de l’enseignement (http://rhe.ish-lyon.cnrs.fr/archoral/), édition de la revue Histoire de l’éducation (voir infra).

La mise en ligne de fonds documentaires, adossée à des outils spécifiques (thésaurus, cartographie, index), est poursuivie par la Bibliothèque Historique de l’Éducation (BHE. https://education.persee.fr/le-projet), créée, en 2014, par une collaboration entre le LARHRA, d’autres laboratoires et Persée.
La production du SHE et les réalisations postérieures sont accessibles à travers le portail du LARHA Ressources numériques en histoire de l’éducation (http://rhe.ish-lyon.cnrs.fr/?q=histoshe) et celui de la BHE (https://education.persee.fr/les-col...

État de la recherche et de l’enseignement en histoire de l’éducation (2020)

Rita Hofstetter, Solenn Huitric (dir.), Regards sur l’histoire de l’éducation, une perspective internationale (Histoire de l’éducation, n°154-2020 - https://journals.openedition.org/hi...
Cette publication propose un tableau institutionnel et historiographique, doublé d’un portrait de groupe (R. Hofstetter et S. Huitric, « La carte et le miroir. Ancrages, enjeux et horizons de l’histoire de l’éducation » - https://journals.openedition.org/hi...), des états de situation pour l’Espagne, le Portugal, le Royaume-Uni et les Pays Baltes, ainsi que deux panoramas sur le cas français : S. Huitric, « Les thèses françaises en histoire de l’éducation depuis 1990 : un miroir de la discipline ? » (https://journals.openedition.org/hi...) et Renaud d’Enfert et Rebecca Rogers, « Orientations et lieux de la recherche en histoire contemporaine de l’éducation en France depuis 2000 » (https://journals.openedition.org/hi...).

Association Transdisciplinaire pour les Recherches Historiques sur l’Éducation (ATRHE)

La particularité de cette association, créée en 2011 par des enseignants-chercheurs en sciences de l’éducation, est de vouloir rassembler des spécialistes de plusieurs disciplines « engagés dans des travaux historiques ayant pour objet l’éducation ». L’ATRHE organise des rencontres scientifiques sur des thèmes volontairement larges (Passages, transferts, trajectoires en éducation, en 2019 ; L’enseignement supérieur du XIXe siècle à nos jours, France et international : établissements, acteurs, disciplines, pédagogies, en 2022). Elle signale plusieurs ressources disponibles (bibliothèques, bases de données, sites, revues, etc), ainsi que des colloques et des soutenances de thèses et d’HDR.
Président : Renaud d’Enfert - https://www.atrhe.org/

La Conférence Internationale Permanente sur l’Histoire de l’Éducation (International Standing Conference for the History of Education, ISCHE)

Fondée en 1978, cette association veut favoriser la recherche et la coopération entre les historiens et historiennes de l’éducation. Les groupes de travail permanents sont actuellement consacrés aux sujets suivants : tableau international de l’histoire de l’éducation, études visuelles en histoire de l’éducation, genre, financement de l’éducation, placement forcé hors du milieu familial. L’ISCHE pilote la revue trilingue (anglais, français, allemand) Paedagogica Historica, dont le champ s’étend de l’Antiquité à nos jours (voir infra) – https://www.ische.org/

Le monde des revues

Une revue d’histoire française spécialisée : Histoire de l’Éducation

Fondée, en 1978, par le Service d’histoire de l’éducation (voir supra), cette revue, publiée par l’ENS de Lyon, est ouverte à toutes les périodes et à toutes les aires géographiques. Elle « promeut une histoire sociale de l’éducation, qui s’intéresse particulièrement aux interactions constantes entre l’éducation et la société, considérée dans ses dimensions politique, culturelle ou économique ». Elle publie également des bilans historiographiques.
Rédaction en chef : Clémence Cardon-Quint, Renaud d’Enfert, Stéphane Lembré, Yves Verneuil.
Boris Noguès, « Des Trente Glorieuses à la quête d’un nouveau modèle. Quarante années de la revue « Histoire de l’éducation » (1978-2020) », Annali di Storia delle università italiane, 1/2021, p. 25-44. https://www.rivisteweb.it/doi/10.17...
Années 1978-1999 : Persée-http://www.persee.fr/web/revues/hom... (link is external) - Depuis 2000 : Revues.org-http://histoire-education.revues.org/

Des revues où figurent des articles relatifs à l’histoire de l’éducation, en particulier celle du système scolaire

(voir d’autres titres dans Histoire de l’éducation, n° 154-2020, cité supra, p. 153 sq. https://journals.openedition.org/hi...)

  • Revues d’Histoire nationales et régionales, relatives à toutes les périodes et trop nombreuses pour être citées, ou revues spécialisées (par exemple Clio, Femmes, Genre, Histoire - Genre & Histoire - Revue d’histoire de l’enfance irrégulière).
  • Revues de sciences de l’éducation, de sociologie, de philosophie (Carrefours de l’éducation - Le Télémaque. Philosophie, Education, Société - Les Sciences de l’éducation. Pour l’ère nouvelle
    Éducation et socialisationRecherches & éducations - Revue française de pédagogieLes Études sociales - Revue française de sociologie, etc.).
  • Revues consacrées à une discipline (par exemple, pour l’éducation physique et sportive, Revue EPS - Sciences Sociales et Sport - Staps. Revue internationale des sciences du sport et de l’éducation physique - Enseigner l’EPS)
  • Autres revues dans le champ de l’éducation (Administration et éducation - Revue internationale d’éducation de Sèvres, etc).

Des revues étrangères, dont certaines publient des articles en français

Parmi ces revues (https://pupitre.hypotheses.org/asso...), on signalera : Paedagogica Historica (revue de l’ISCHE, voir supra – https://www.ische.org/publications/...) et Historical Studies in Education/Revue d’histoire de l’éducation (Association canadienne d’histoire de l’éducation - http://journals.sfu.ca/hse/index.ph...)

Acteurs et sites spécialisés

Le Comité d’Histoire du Ministère de l’Éducation Nationale (CHIMEN)

Créé en 2019, il est chargé de contribuer à la mise en valeur du patrimoine et des archives de l’éducation (une journée d’étude sur les sources orales a été organisée en juin 2021- https://pupitre.hypotheses.org/tag/...), à la production d’instruments de travail et à la réalisation de travaux (https://www.education.gouv.fr/bo/19...). Il décerne, depuis 2021, le Prix de thèse d’Histoire de l’Éducation Robert Mallet, premier recteur de l’académie d’Amiens, fondé, en 2014, à l’initiative de Bruno Poucet, et attribué auparavant par le rectorat et un conseil ad hoc (https://educaref.hypotheses.org/pri...). Président du CHIMEN : Jean-François Chanet, secrétaire général : Sébastien Abdul, coordinateur : Jean-François Condette (site en construction).

Le Comité d’Histoire du Ministère de la Culture

Créé en 1993, ce comité contribue à la recherche et à la réflexion sur l’histoire des politiques publiques de la culture, dont certaines composantes croisent le champ de l’éducation, scolaire et extra-scolaire. Il organise des rencontres, des séminaires et la collecte de sources orales. Il publie un carnet de recherche et de nombreux ouvrages. Présidente : Maryvonne de Saint-Pulgent – https://www.culture.gouv.fr/Nous-co....

Encyclopédie d’Histoire Numérique de l’Europe (EHNE). Axe « Éducation, enseignement, formation ».

Responsables : Jérôme Krop, Stéphane Lembré, Véra Léon, Isabelle Matamoros - https://ehne.fr/fr/encyclopedie/the....
Un accès, en ligne, à des synthèses sur plusieurs questions, par exemple :
Pédagogies et pédagogues en Europe, XIXe-XXe siècles
De l’enseignement technique aux formations professionnelles
Démocratisations et inégalités scolaires en Europe
Manuels scolaires et littérature de jeunesse
D’une éducation pour l’Europe à une éducation européenne
Éducations politiques, éducations à la politique
Éducation en milieu colonial
L’éducation sans l’école
Jeunesse, déviances et différences

Les Éducations – XIXe-XXIe siècles. Carnet de l’équipe de recherche Histoire et socio-histoire des éducations (Université Paris VIII)

Ce carnet présente des travaux, des séances de séminaires et des événements concernant l’étude de l’enfance et de la jeunesse, des courants pédagogiques (en particulier l’éducation nouvelle), de l’éducation populaire et de l’éducation spécialisée. Ces travaux, qui peuvent combiner des approches historiques et sociologiques, portent sur les institutions, les acteurs et les pratiques. Responsable : Mathias Gardet - https://educ19e21e.hypotheses.org/.

Histoire du mouvement de l’éducation nouvelle en France (1899-1939)

Fondé par Laurent Gutierrez, ce site ancien, réorganisé en 2011, propose un historique très détaillé du mouvement (prolégomènes, acteurs, organismes, établissements, influence), un programme de recherche, une bibliographie, une liste de fonds d’archives et les tables des matières des huit revues labellisées « éducation nouvelle » - http://hmenf.free.fr/.

Groupe d’étude et de recherche sur les mouvements étudiants (GERME)

Créé en 1995 par des pionniers persévérants, le GERME contribue à la sauvegarde des sources et à la production, puis à la diffusion, d’un savoir sur les organisations et les mobilisations d’étudiants et de jeunes, en France, en Europe et dans le monde. Il intervient à plusieurs niveaux : élaboration de dossiers (« Archives et mémoires ») et d’un dictionnaire biographique, publication d’une revue (Cahiers du Germe) et d’une collection (éditions Syllepse), (co)organisation d’expositions, de conférences, de colloques et de séminaires (avec l’appui, depuis 2019, d’un Groupement d’intérêt scientifique interdisciplinaire Engagements étudiants), création de la Cité des mémoires étudiantes, voir infra. Président : Roby Morder - http://www.germe-inform.fr/.

Association pour l’histoire de la protection judiciaire des mineurs (AHPJM)

Créée en 1991, par Jacques Bourquin, cette association participe activement à la recherche historique et à la constitution d’une mémoire collective à propos de la justice des enfants. Elle édite une Lettre et une revue scientifique (Revue d’histoire de l’enfance irrégulière - https://ahpjm.hypotheses.org/rhei), dont le champ s’est étendu à toutes les jeunesse marginales ou marginalisées, y compris à l’étranger. Elle contribue au développement du centre d’exposition Enfants en Justice XIXe-XXe siècles (voir infra), créé à son initiative. Président : Jean-Jacques Yvorel - https://ahpjm.hypotheses.org/a-propos.

Groupe d’Étude Histoire de la Formation des Adultes (GEHFA)

Créé en 1997, le GEHFA s’investit particulièrement dans la sauvegarde des sources, y compris orales, dans le cadre d’une convention avec les Archives départementales de la Seine-Saint-Denis (guide des sources : https://gehfa.com/images/docs/pdfs/...), tout en contribuant à la réalisation et à la diffusion de travaux de recherche (notamment dans la revue Éducation permanente), ainsi qu’à des activités de formation. Il publie notamment un bulletin (https://gehfa.com/fr/hisfora) et une bibliographie consistante (https://gehfa.com/fr/bibliographie). Responsable : Françoise Laot - http://www.gehfa.com/.

Groupe de recherche Politiques scolaires, écoles et publics scolaires en Afrique sub-saharienne, milieu XIXe siècle - années 1970

(Centre d’études en sciences sociales sur les mondes africains, américains et asiatiques, CESSMA, et Institut national des langues et civilisations orientales, INALCO)
Thèmes d’étude, séminaire. Responsables : Florence Wenzek, Pierre Guidi, Jean-Luc Martineau - https://www.cessma.org/Politiques-s...

Autres carnets de recherche : https://pupitre.hypotheses.org/carnets

Musées, conservatoires et bibliothèques

Le Musée national de l’Éducation (MUNAÉ, Rouen)

Créé, en 1980, le MUNAÉ est devenu un service du Centre national de Documentation pédagogique (CNDP), aujourd’hui réseau CANOPÉ. Il assume des missions de conservation, d’exposition et d’étude, appuyées sur une collection à la fois très riche et diversifiée : matériel pédagogique, y compris audio-visuel, mobilier scolaire, imprimés (manuels, littérature de jeunesse, périodiques), photographies, travaux d’élèves et d’enseignants, jeux et jouets. Cette collection peut être consultée sur place et, partiellement, en ligne. Directrice : Marie Brard - https://www.reseau-canope.fr/musee/ - https://www.reseau-canope.fr/musee/....

Amis du Musée National de l’Éducation, des Musées de l’École et du Patrimoine Éducatif (AMNÉPE)

Plus de 170 musées ou collections ont été recensés en 2016, parmi lesquels 85 musées de l’école communales et 78 classes présentées dans des musées d’arts et traditions populaires et dans des écomusées. Créée, avec une vocation nationale, en 2017, L’AMNÉPE veut contribuer à mettre en réseau ces établissements en collaboration avec le MUNAÉ. Elle diffuse des informations sur leurs réalisations et elle participe à la réflexion sur leur fonction pédagogique et civique à travers son site, ses rencontres nationales, ses journées d’étude et son bulletin (https://www.amisdesmuseesdelecole.f...). Président : Michel Mieussens - https://www.amisdesmuseesdelecole.fr/.

Pôle de Conservation des Archives des Associations de Jeunesse et d’Éducation Populaire (PAJEP)

Le PAJEP, soutenu par le FONJEP, a été créé, en 1999, pour collecter, traiter et valoriser les archives et le patrimoine matériel des associations ou des militants engagés au niveau national ou en Île-de-France. Il rassemble la Direction de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative, les Archives départementales du Val-de-Marne, les Archives nationales, le Service interministériel des Archives de France, les Archives nationales du monde du travail, l’Association des déposants et des chercheurs. Le PAJEP produit un guide, des états des sources, des dossiers pédagogiques ; il organise des expositions, des ateliers et des colloques. Président du conseil scientifique : J.-N. Luc, archiviste : Jonathan Landau. http://archives.valdemarne.fr/r/11/... - https://www.fonjep.org/pajep-archiv...

Cité des mémoires étudiantes (CME)

Créée à partir de 2004, par le GERME (voir supra), la CME sauvegarde et valorise le patrimoine (archivistique, oral, audiovisuel, numérique) des organisations et des engagements des étudiants par la mise en ligne (presse, tracts de la Résistance et de 1968, témoignages, photos), la diffusion de témoignages et d’archives radiophoniques (https://www.radiocampusparis.org/re...), la chaîne YouTube et d’autres opérations, en partenariat avec le GERME. Co-présidents : Jean-Philippe Legois et Ionna Kasapi - www.citedesmemoiresetudiantes.org.

Centre d’exposition Enfants en Justice XIXe-XXe siècles

Centre créé en 2001, à Savigny-sur-Orge, par la Direction de la Protection Judiciaire de la Jeunesse (PJJ), à l’initiative de l’Association pour l’Histoire de la Protection Judiciaire des Mineurs (voir supra). Il est implanté dans une partie des locaux de l’un des premiers établissements ouverts, à partir de 1945, sous l’autorité de la nouvelle direction de l’Éducation surveillée. Installée dans des anciennes chambrettes, l’exposition – également accessible en visite virtuelle (http://enfantsenjustice.fr/?Plan-in...) – présente l’histoire des institutions dédiées aux mineurs de justice, ainsi que le parcours et la vie quotidienne des enfants placés. Un portail permet de consulter des archives, des images et des notices sur l’histoire de la justice des mineurs. Directrice : Véronique Blanchard - http://enfantsenjustice.fr/?-portail-

Conservatoire National des Archives et de l’Histoire de l’Éducation Spécialisée et de l’Action Sociale (CNAHES)

Créé en 1994, le CNAHES aide les associations à enrichir et à sauvegarder leur patrimoine mémoriel, écrit et oral, en particulier par des dépôts aux Archives nationales et dans des Archives départementales. Ce patrimoine est valorisé par la réalisation d’instruments de travail (https://www.cnahes.org/ressources/o...), l’organisation de journées d’étude et de séminaires (https://www.cnahes.org/histoire-rec...), la mise en ligne de collections numériques et la diffusion d’une Lettre, avec un supplément historique (https://www.cnahes.org/le-cnahes/la...). Président : Bernard Heckel - https://www.cnahes.org/le-cnahes/la....

Patrimoines éducatifs. Valorisation et innovation pédagogiques (Patrival)

Piloté par l’université de Bordeaux-Montaigne et la Maison des Sciences de l’homme d’Aquitaine, ce programme permet d’accéder, en ligne, à des ouvrages anciens, dont des manuels scolaires (http://www.babordnum.fr/collections...), des photographies, des objets pédagogiques et des biographies d’enseignants et de personnels d’éducation, notamment en Aquitaine. Responsable : Marguerite Figeac-Monthus - https://www.msha.fr/patrival/

Parmi les bibliothèques

Bibliothèque nationale de France (BNF) - Gallica
Plusieurs ressources en ligne sur le patrimoine de l’éducation et de l’école en France (ouvrages, revues, objets). https://gallica.bnf.fr/conseils/con....

Bibliothèque Diderot de Lyon
De riches collections, surtout consacrées à l’enseignement primaire, car issues, pour l’essentiel, de l’ancien Musée Pédagogique, fondé en 1879 par Ferdinand Buisson. http://www.bibliotheque-diderot.fr/...

Panoramas récents sur l’histoire de l’École

Un survol du paysage éditorial depuis les années 2000 est proposé par Renaud d’Enfert et Rebecca Rogers dans Histoire de l’éducation, n°154-2020, p. 165 sq. (https://journals.openedition.org/hi...).

Jean-Noël Luc, Jean-François Condette, Yves Verneuil, Histoire de l’enseignement en France, XIXe siècle - XXIe siècle, Paris, Armand Colin, 2020, 416 p.
Pour chaque période (de Napoléon à 2020) et pour chaque niveau (du préscolaire au supérieur), une analyse des réformes, des établissements, des personnels, des élèves, des contenus et des méthodes. Sont également abordées les épreuves des deux guerres mondiales, la question du genre, l’École coloniale, l’éducation spécialisée et l’éducation surveillée. Sans ignorer les problèmes de l’École de masse, cette synthèse ne cherche pas à faire systématiquement son procès ou celui de l’Éducation nationale et de ses personnels.
https://www.dunod.com/histoire-geog...

Yann Forestier, L’École en perspective, Paris, L’Harmattan, 2020, 221 p.
Une mobilisation des « apports récents de la recherche sur les questions éducatives » pour « retrouver les moyens d’agir ». L’approche historique est assurée par des coups de projecteurs, sur la fin du XIXe siècle puis surtout à partir des années 1950. Le croisement avec l’approche sociologique fournit un éclairage original sur les dysfonctionnements du système scolaire d’aujourd’hui.
https://www.editions-harmattan.fr/l...

Claude Lelièvre, L’École d’aujourd’hui à la lumière de l’histoire, Paris, Odile Jacob, 2021, 320 p.
Un éclairage historique des questions éducatives qui agitent les médias et les politiques. Les « surprises et contre-vérités historiques » sont présentées à travers une sélection de 52 exemples, souvent liés à des polémiques. La démystification s’appuie sur des explorations à partir des références – convenues, erronées ou fallacieuses – à l’histoire de l’éducation dans les discours actuels.
https://www.odilejacob.fr/catalogue...

Histoire des élèves en France. Volume 1. Parcours scolaires, genre et inégalités, XVIe-XXe siècles (dir. Jean-François Condette, Véronique Castagnet-Lars), Volume 2. Ordres, désordres et engagements, XVIe-XXe siècles (dir. Jérôme Krop, Stéphane Lembré), Villeneuve d’Ascq, PUS, 2020, 566 p. et 376 p.
Un croisement trop rare de l’histoire de l’éducation, de l’enfance et de la jeunesse, qui envisage l’élève comme un acteur à part entière du système éducatif à travers un ensemble de thèmes étudiés sur la longue durée. Cette approche permet d’apprécier notamment le poids des divers déterminismes et la part de liberté individuelle ou familiale dans les itinéraires de formation, ainsi que la participation des élèves à la vie des établissements, leurs attitudes face à l’ordre scolaire et leurs interventions dans la Cité.
https://www.septentrion.com/FR/livr...
https://www.septentrion.com/fr/livr...

Jean-François Condette et Marguerite Figeac-Monthus (dir.), Sur les traces du passé de l’éducation. Patrimoines et territoires de la recherche en éducation dans l’espace français, Bordeaux, MSHA, 2014, 334p.
En amont des approches synthétiques, un état des lieux original du traitement historique du patrimoine éducatif, pris dans un sens large (archives, une source essentielle, imprimés, images, films, mobilier et matériel d’enseignement, bâtiments, sources orales), complété par une présentation de plusieurs des « nouveaux territoires de la recherche en éducation » (genre, éducation spécialisée, éducation nouvelle, enseignements technique et professionnel), ainsi que de certains des chantiers renouvelés (disciplines, personnel des établissements secondaires).
https://www.msha.fr/patrival/collec...
https://www.msha.fr/msha/pdf/public... (p. 12)

© Jean-Noël Luc pour Historiens & Géographes, 07/05/2022. Tous droits réservés.

Notes

[1Professeur émérite (histoire contemporaine), Sorbonne Université-Centre d’histoire du XIXe siècle.