Enseigner la Géographie du Tourisme en BTS un partenaire : l’APROGET

- [Télécharger l'article au format PDF]

Par Sylvie Sangarné, [1] François Saulnier, [2] Armelle Rothier, [3] et Jean-Marc Capdet. [4]

Avec une bibliographie de référence sur la Géographie du Tourisme, en fin d’article...

L’APROGET : les professeurs d’histoire-géographie impliqués dans la formation des techniciens supérieurs du tourisme.

L’année prochaine, l’APROGET fêtera ses vingt ans. Fondée pour défendre la cause de la géographie du tourisme et des loisirs dans la filière BTS mais aussi dans l’enseignement technologique du secondaire, elle est sans doute l’une des rares associations de professeurs à être née à l’orée de la révolution numérique et du triomphe de la marchandisation. Son histoire est marquée par les mutations profondes qui ont affecté l’industrie du tourisme et des loisirs mais aussi le monde éducatif.

Au départ de la création d’une association, il y a toujours une prise de conscience et une révolte. Lors d’un jury de correction du BTS Tourisme à Nice, une dizaine de professeurs sont heurtés par la dérive des sujets vers le marketing. Ils décident de fonder une association de défense de la discipline dont ils constatent la subordination aux disciplines commerciales. La mission paraît difficile car les géographes sont peu nombreux, isolés et peu représentés dans ces filières pilotées par l’inspection générale d’économie et de gestion. Néanmoins, ils trouvent vite une oreille attentive auprès de l’inspection générale d’Histoire et Géographie qu’ils sensibilisent à leurs demandes. Trois ans plus tard, les mutations de la demande des professionnels s’accompagnent du maintien de la géographie dans deux BTS à vocations différenciées : le BTS VPT (vente et production touristiques) et AGTL (animation et gestion touristiques locales).

Une association, une fois née, doit vivre et être pérenne. Passé le temps de la revendication constructive, que faire ? Il faut chercher un nouveau souffle et la révolution numérique qui s’amorce va le fournir. En créant un site internet, d’abord de manière artisanale puis de manière professionnelle, l’APROGET a su devenir un outil collaboratif permettant aux professeurs d’échanger et d’échapper à l’isolement.

Cette dernière réforme a facilité le retour aux sources, la défense d’une discipline menacée d’être absorbée. Notre collaboration avec l’inspection générale a permis d’introduire la notion de territoire touristique et de valider la place de la Géographie comme discipline professionnalisante. D’autre part, l’apparition du web 2.0 a provoqué de nouvelles mutations, pédagogiques d’abord en lien avec les nouveaux gisements d’emplois touristiques mais aussi associatives puisque l’APROGET a dû adapter ses outils pour davantage de visibilité et de médiatisation (refonte du site aproget.org et création d’une communication en temps réel grâce aux réseaux sociaux).

A la veille de ses vingt ans, l’association des professeurs de géographie du tourisme commence une nouvelle phase de sa croissance en collaborant avec les milieux universitaires pour la création d’une filière Tourisme du Baccalauréat professionnel au Doctorat, sans perdre de vue le collège et le lycée où l’on étudie à maintes reprises, les espaces touristiques en lien avec la mondialisation, le développement durable et les aménagements. L’APROGET développe aussi une collaboration étroite avec l’APHG, qui, nous l’espérons, contribuera à faire de la Géographie du tourisme une discipline reconnue comme permettant de donner des clés de compréhension du monde global.

Le Brevet de Technicien Supérieur du Tourisme

Né en 1962, le BTS Tourisme a connu plusieurs formes témoignant des évolutions de l’industrie touristique. La place de la Géographie et de l’Histoire a suivi ces évolutions : en 1982, la Géographie au tourisme est associée à l’histoire des civilisations. L’histoire de l’art fait partie du programme de 1re année ; elle est maintenue pour l’option « Accueil » en 2e année. « Les techniques de visite », « les politiques de développement touristique », « l’aménagement pour le tourisme et les loisirs » ainsi que les « visites, conférences, études sur le terrain » apparaissent. Le BTS comporte alors 3 options. Les attributions du professeur d’histoire-géographie sont nombreuses. Elles s’amplifient en 1989 avec l’introduction d’un TD d’une heure et d’une participation active en « Action touristique générale. » Un « module d’initiative régionale » est inscrit en enseignement facultatif. L’arrêté du 9 octobre 1997 porte définition et fixe les conditions de délivrance du brevet de technicien supérieur Tourisme-loisirs (option A : conception-commercialisation, option B : accueil-animation professionnels). La réforme de 2001 crée deux BTS distincts : AGTL et VPT. La Géographie, l’histoire de l’art, l’histoire des civilisations et l’analyse du patrimoine sont en 1re ligne.

Le référentiel des activités professionnelles du BTS AGTL accorde une place majeure à l’histoire et la géographie. L’analyse spatiale et l’analyse du patrimoine facilitent l’accès aux savoir-faire professionnels. Décrire, analyser, situer un espace d’intervention ou encore le comprendre, le représenter, et représenter les effets des actions menées correspondent aux compétences développées. L’enseignement s’attache aussi à l’étude des dimensions historiques, culturelles et patrimoniales du tourisme régional. Il fournit les connaissances des différents patrimoines, de leur insertion dans des ensembles plus vastes et donne des instruments d’analyse. Les pratiques professionnelles correspondent au guidage (l’option « patrimoine culturel et touristique local » permet aux étudiants d’obtenir une carte de guide interprète régional), à l’accompagnement, à la conception de circuits, à l’animation et à la valorisation des ressources patrimoniales locales. Dans le référentiel du BTS VPT les historiens-géographes ont pour mission d’aider les élèves à identifier, d’analyser et d’évaluer différents types d’espaces touristiques à l’échelle internationale.

Le but de l’enseignement vise l’acquisition de connaissance des espaces touristiques mondiaux et de leurs réalités territoriales. Ce BTS forme des professionnels polyvalents ayant les compétences pour assurer les différents postes d’une agence de voyage. La prise en compte du bouleversement de l’environnement juridique et économique du secteur touristique et de l’évolution des formations dans le secteur, en particulier le développement des licences professionnelles et des masters spécialisés amènent la réforme de 2012 qui fusionne VPT et AGTL. Elle répond à l’attente des professionnels en matière de gestion de la relation client, de l’information et professionnalisation des langues. L’histoire de l’art, l’histoire des civilisations et l’analyse du patrimoine des programmes précédents sont réorientées. Naît alors une nouvelle discipline : tourisme et territoire.

Tourisme et territoires.

Extraits du référentiel. « Tourisme et territoires » privilégie une approche spatiale du tourisme afin de repérer, dans un contexte de mondialisation des activités humaines et de prise en compte du développement durable, les potentialités d’un territoire donné d’un point de vue touristique ; il faut souligner que la mise en perspective historique donne la possibilité d’appréhender et de relativiser l’intérêt d’un lieu, d’un bien ou d’une activité considérée comme touristique. Elle correspond aux capacités suivantes : localiser et présenter les destinations et les territoires touristiques majeurs, y compris dans une vision dynamique ; analyser les ressources, contraintes et risques (géographiques, climatiques, culturels, géopolitiques, institutionnels, réglementaires…) des lieux étudiés ; caractériser les différentes formes de tourisme et de loisirs, et leurs évolutions respectives ; identifier les principaux acteurs et leurs stratégies dans le cadre de la définition et de la mise en œuvre d’une politique touristique ; cerner les impacts socio-économiques de la mise en tourisme d’un territoire. Ce savoir apporte également des connaissances sur les destinations françaises et étrangères qui pourront être mobilisées dans le cadre de la vente de voyages ou de séjours (fonction 1).

L’étude des territoires amène à construire une représentation graphique claire, ordonnée et hiérarchisée de ces territoires (cartes thématiques et de synthèse, croquis d’itinéraires). Les contenus de l’enseignement s’appuient sur la maîtrise de supports et d’outils techniques (lecture et analyse de cartes sur des supports variés (GPS, cartes routières, cartes topographiques, photographie aérienne, images numériques) en relation avec les pratiques professionnelles.

Le programme s’organise en deux grandes parties, réparties sur les deux années : mise en place des mécanismes généraux puis étude de grands territoires touristiques. Dans cette deuxième partie, l’essentiel, pour le futur professionnel, est d’avoir en tête les principaux repères pour répondre à la demande avec une forte réactivité et trouver rapidement et efficacement les informations plus détaillées.’’

Conseils de lecture

Ouvrages généraux

  • DUHAMEL Philippe, « le tourisme, lectures géographiques », in La documentation photographique, n° 8054, Paris, La Documentation française, 2013.
  • STOCK Mathis (coord.), Le Tourisme, Acteurs, Lieux et enjeux, Paris, Belin, 2010
  • Equipe MIT (Mobilités Itinéraires Territoires) : KNAFOU Rémy et ali., Tourismes 1, Lieux communs, Paris, Belin, 2008
  • Equipe MIT (Mobilités Itinéraires Territoires) : KNAFOU Rémy et ali., Tourismes 2, moments de lieux, Paris, Belin, 2005
  • Equipe MIT (Mobilités Itinéraires Territoires) : KNAFOU Rémy et ali., Tourismes 3 : la révolution durable, Paris, Belin, 2011
  • DELAPLACE Marie et GRAVARI-BARBAS Maria, Nouveaux territoires touristiques. Invention, reconfigurations, repositionnement, Québec, Presses de l’Université du Québec, 2017.
  • SACAREAU Isabelle, TAUNAY Benjamin, PEYVEL Emmanuelle, La mondialisation du tourisme. Les nouvelles frontières d’une pratique, coll. « Espace et territoires », Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2015.
  • BERNARD Nicolas, BLONDY Caroline et DUHAMEL Philippe (dir.), Tourisme et périphéries. La centralité des lieux en question, coll. « Espace et territoires », Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2017
  • KNAFOU Rémy (dir.), Les Lieux du Voyage, Paris, Le Cavalier Bleu, 2012
  • VIOLIER Philippe (dir.), Le Tourisme, un phénomène économique. Coll Etudes de la Documentation française, Paris, La Documentation française, 2013 (6e éd).
  • COUSIN SASKIA, REAU Bertrand, Sociologie du tourisme. Paris, la Découverte, 2016
  • DEWAILLY Jean-Michel, Tourisme et géographie, entre pérégrinité et chaos ?, Paris, L’Harmattan, 2006.

Deux ouvrages très généraux dans une approche à dominante descriptive :

  • MESPLIER, Alain, Pierre Bloc-Duraffour, Le tourisme dans le monde, Paris, Bréal, 2015
  • MESPLIER, Alain, Le tourisme en France, étude régionale, Paris, Bréal, 2015.
  • JUGLET Isabelle, PEYROUTET Claude, Le tourisme en France, Coll. Repères pratiques Paris, Nathan, 2015

Ouvrages aux approches plus thématiques :

Géohistoire du tourisme
  • BOYER Marc, Histoire générale du tourisme. Du XVIe au XXIe siècle, Paris, L’Harmattan, 2005
  • BOYER Marc, Ailleurs. Histoire et sociologie du tourisme, Paris, L’Harmattan, 2011
  • VIARD Jean, Penser les vacances, Arles, Actes Sud, 1984.
  • CORBIN Alain (dir.), L’avènement des loisirs : 1850-1960, Paris, Aubier, 1995.
  • URBAIN Jean-Didier, Sur la plage. Moeurs et Coutumes balnéaires (XIXe-XXe siècles), coll. Petite Bibliothèque, Paris, Payot, 2002
Approches par l’expérience, le vécu, les pratiques du touriste
  • URBAIN Jean-Didier (sociologue), L’Idiot du voyage, Paris, Payot, 1993.
  • DECROLY Jean-Michel, Le tourisme comme expérience. Regards interdisciplinaires sur le vécu touristique, Presses Universitaires du Québec, Québec. 2016
  • LECLERC Gérard, Le désir de voyage et la quête de l’autre. Paris, France, l’Harmattan, DL 2015, 2015.
Tourisme, ville, métropolisation, mondialisation
  • DUHAMEL Philippe, KNAFOU Rémy, Mondes urbains du tourisme, Coll. Mappemonde, Paris, Belin, 2007.
  • KADRI Boualem (dir.), Dynamiques métropolitaines et développement touristique, Québec, Presses Universitaires du Québec, 2015.
  • KADRI Boualem, PILETTE Danielle, Le tourisme métropolitain renouvelé, Québec, Presses Universitaires du Québec, 2016.
  • FABRY Nathalie, PICON-LEFEBVRE Virginie, PRADEL Benjamin, Narrations touristiques et fabrique des territoires. Quand tourisme, loisirs et consommation réécrivent la ville, coll. Critiques & Cités, Paris, L’Oeil d’Or, 2015.
  • GRAVARI-BARBAS Maria : « Le tourisme, un formidable producteur d’espaces urbains », in La France, une géographie urbaine, Paris, Armand Colin, coll. U, 2010,
  • GRAVARI-BARBAS M., FAGNONI E.(dir.) Métropolisation et tourisme : comment le tourisme redessine Paris, Paris, Belin, 2013
Tourisme, littoraux, insularité
  • DUHAMEL Philippe, VIOLIER Philippe, Tourisme et littoral : un enjeu du monde, Paris, Belin, 2009
  • FURT Jean-Marie et TAFANI Caroline, Tourisme et insularité. La littoralité en question(s), Paris, Karthala, 2014.
  • GAY Jean-Christophe, Les cocotiers de la France, Paris, Belin, 2010.
  • COËFFÉ Vincent, Hawaï : la fabrique d’un espace touristique, coll. “Géographie sociale”, Presses universitaires de Rennes, 2014.
  • CORBIN Alain (historien), Le Territoire du vide. L’Occident et le désir du rivage, 1750-1840, Paris, Flammarion, 1990.
Tourisme, environnement, durabilité
  • VIOLIER Philippe, Tourisme et développement local. Paris, France, Belin, 2008.
  • DUPUIS Christine, Tourisme et développement durable en France, Paris, La Documentation française, 2014
  • MERLIN Pierre, Le tourisme en France, enjeux et aménagement, Ellipses, 2006
  • BRUNEL Sylvie, La Planète disneylandisée. Pour un tourisme responsable, Ed. Sciences Humaines, 2012.
Tourisme et patrimoine
  • LAZZAROTTI, Olivier. Patrimoine et tourisme : histoire, lieux, acteurs, enjeux, Paris, Belin, 2011.
  • BOURDEAU Laurent, GRAVARI-BARBAS Maria, ROBINSON Mike, Tourisme et patrimoine mondial, Coll. “Patrimoine en mouvement”, Presses universitaires de Laval, mars 2012
  • GRAVARI-BARBAS Maria (dir.), Habiter le patrimoine : enjeux, approches, vécu. 3e Université d’été du Val de Loire Patrimoine mondial, Université d’Angers, Mission Val de Loire Patrimoine mondial de l’Unesco, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2013.
  • BRETON Jean-Marie (dir.), Patrimoine, tourisme, environnement et développement durable (Europe, Afrique, Caraïbes, Amériques, Asie, Océanie), 2011, Karthala-Crejeta

Webographie :

Revues scientifiques en ligne, spécialisées dans le tourisme, proposant des numéros spéciaux sur des thématiques riches et variées :

Dossiers spéciaux concernant le tourisme

Documentaires (audio & vidéo)

  • VICTOR J.-C et RAISON Virginie, Le dessous des cartes, « Les nouvelles frontières du tourisme », diffusé en septembre 2016, Arte.
  • TAUNAY Benjamin, « Le tourisme intérieur en Chine », in KAHN Sylvian, Planète Terre, diffusé le 13.07.2011, sur France Culture.
  • VICTOR J.-C et RAISON Virginie, Le dessous des cartes, « le patrimoine mondial est bien mal protégé », diffusé en février 2016, Arte.
  • VICTOR J.-C et RAISON Virginie, Le dessous des cartes, « Les pèlerinages, phénomènes mondiaux », diffusé en novembre 2013, Arte
  • ANTJE Christ, Les ravages du tourisme de masse, Venise, Barcelone, Dubrovnik, diffusé en avril 2017, Arte.
  • « Croisières, le prix du rêve », Thalassa, France 3, janvier 2017
  • « Le monde des croisières », Thalassa, France 3, septembre 2012

Ressources statistiques en ligne

Le site institutionnel français de la DGE (Direction Générale des Entreprises – Ministère du Tourisme) propose de nombreuses ressources dont :

ASSOCIATION DES PROFESSEURS DE GÉOGRAPHIE DU TOURISME

Site internet de l’APROGET : http://www.aproget.org/

© Sylvie Sangarné, membre du bureau de l’APROGET, professeure au lycée Colbert de Lyon, propose une sélection d’ouvrages et de documents pour l’enseignement de « Tourisme et Territoire » et pour la nouvelle question au concours (CAPES et agrégation externes) « Les espaces du tourisme et des Loisirs » ; François Saulnier, membre du bureau de l’APROGET, professeur au lycée Charles-de-Gaulle à Compiègne, chargé de cours à l’université de Paris-Sorbonne.) ; Armelle Rothier, membre du bureau de l’APROGET, professeure au Lycée Saint-Michel de Reims et chargé de cours au CNAM à Reims ; Jean-Marc Capdet, professeur au Lycée Christian-Bourquin à Argelès-sur-Mer, Président de l’APROGET et membre du Comité national de l’APHG.

© Les services de la Rédaction d’Historiens & Géographes - Tous droits réservés. 03/07/2017.

Notes

[1membre du bureau de l’APROGET, professeure au lycée Colbert de Lyon, propose une sélection d’ouvrages et de documents pour l’enseignement de « Tourisme et Territoire » et pour la nouvelle question au concours (CAPES et agrégation externes) « Les espaces du tourisme et des Loisirs ».

[2membre du bureau de l’APROGET, professeur au lycée Charles-de-Gaulle à Compiègne, chargé de cours à l’université de Paris-Sorbonne.)

[3membre du bureau de l’APROGET, professeure au Lycée Saint-Michel de Reims et chargé de cours au CNAM à Reims.

[4professeur au Lycée Christian-Bourquin à Argelès-sur-Mer, Président de l’APROGET et membre du Comité national de l’APHG.