Entre Orly et Ablon, Villeneuve-Le-Roi dans la tourmente, 1930-1970 Histoire et Géographie locales / Compte-rendu de la Rédaction

- [Télécharger l'article au format PDF]

Hervé Luxardo, Entre Orly et Ablon, Villeneuve-Le-Roi dans la tourmente, 1930-1970, CESAJ, Arts et Histoire -Villeneuve-Le-Roi, 2015, 152 pages.

Notre collègue et ami Hervé Luxardo nous a adressé cet ouvrage d’histoire contemporaine sur une commune du Val-de-Marne où il a séjourné autrefois. Il a enseigné l’histoire au collège, au lycée et à Paris III comme chargé de cours. C’est l’ancien fondateur et rédacteur de la revue « Le Peuple Français » et de « Clefs pour l’Histoire ».

C’est une étude à partir d’archives municipales, de témoignages, qui porte sur les crises économiques, sociales et les guerres que la commune a connus à l’instar de nombreuses communes de France et de Navarre.

Parmi les ouvrages historiques d’Hervé Luxardo, La vie privée des hommes au temps de la Révolution française (Hachette) ; La République villageoise, Aubier ; Histoire de la Marseillaise, Plon ; avec Gilles Ragache Les vignobles d’Ile de France de 1500 à 2005, Editions Presse du village.

Hervé Luxardo retrace l’histoire de Villeneuve des années 30 aux années 70 de la crise économique, sociale, politique aux années des Trente Glorieuses. La montée et l’arrivée au pouvoir de la gauche à Villeneuve, la lutte de la mairie d’avant le Front Populaire contre les menées communistes, les mesures sociales et politiques prises par la nouvelle municipalité communiste sont exposées. Puis vint le temps de la guerre, le pacte germano-soviétique qui divise le PCF... La majorité municipale communiste appliqua les consignes du part interdit par le gouvernement Daladier. Les attaques sont vives contre Daladier et les « sociaux-démocrates complices ».

Une délégation administrative conduite par le maire Dron se mit en place après la défaite. Les problèmes des réfugiés, de ravitaillement, de chômage dominent la vie quotidienne. C’est le temps de l’Occupation et de la résistance, des bombardements, puis de la Libération tragique. A la suite de viols consécutifs au départ des troupes allemandes, les SS qui ont repris la ville prennent des otages. Henri Gilbert, maire adjoint, se porte volontaire pour être fusillé et éviter d’autres exécutions. A la Libération, c’est le temps des dénonciations, des vengeances personnelles, des femmes tondues. Au total, les collaborateurs sanctionnés sont peu nombreux. Après 1945, c’est la reconstruction et le démarrage des Trente Glorieuses 68 est passé par Villeneuve-Le-Roi.

Telle est la démarche d’Hervé Luxardo : replacer l’histoire de cette commune dans la Grande histoire.

Ecrire sur le passé récent, ce n’est pas seulement raconter de belles histoires, mais c’est aussi ressusciter la mémoire en débusquant les mythologies qui obscurcissent le jugement. Faire le récit de l’histoire de France n’est pas une nostalgie malsaine. La France est une nation et elle existe grâce à son histoire que les jeunes doivent s’approprier. L’ouvrage est complété par le Cahier des rues de Villeneuve-Le-Roi, illustré par des plans, par un index des anciens noms des rues.

Au total, un ouvrage utile pour les habitants de Villeneuve, les collégiens et lycéens de cette commune, mais aussi pour l’ensemble de la région d’Île-de-France. Une étude de cas, de l’évolution de l’urbanisation, qui allie l’histoire et la géographie.

Voir en ligne l’article publié dans Le Parisien (03/11/2015)

© La Rédaction de la revue Historiens & Géographes, 8/01/2017, tous droits réservés.

Illustration en « une » : Menhir de La Pierreffite à Villeneuve-le-Roi dans le Val-de-Marne (Classé). CC. Source